Jeu de Rôle, de Gestion et de Stratégie - Prenez la tête de votre propre nation spatiale.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Ce forum est inactif, merci pour votre compréhension.
Nouveau forum : Cosmos Domination
I like Nedghast !

Partagez | 
 

 Allocution à la Patrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Allocution à la Patrie   Jeu 3 Nov - 23:14

Ici seront tenus les Discourt fait pas l'Empereur à la Patrie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Allocution à la Patrie   Ven 4 Nov - 1:55

Il était temps, Napoléon ce rapprocha du Balcon. Il était prêt de cinq heure de l'après Midi. L'Empereur des Français venait d'apprendre des choses assez inquiétante, les Habitant du sous secteur voisin commençait à s'agiter. Napoléon avait tout de suite fait préparer les troupes, un défilé Militaire et une revues des troupes avait été organisé. Les convois de ravitaillement était minutieusement préparé. Rien n'était laissé au détail, absolument rien. Il fallait donc entrer en Guerre. Cela faisait une année entière que l'Empereur préparait ses troupes, ses flottes. Des milliers, des centaines de milliers d'Hommes, ils étaient prêt à tous, et il savait que tout les Français étaient prêt à tout. L'Empereur devait aller tout expliquer dans la cours de l'Elysée, au peuple, retransmit par la télévision, la radio. La France, ou plutôt la Nouvelle France, allait prendre un nouvel essor, apporter la liberté aux peuples voisins, oppressé par un régime Communiste. Régime qui vit d'un assez mauvais oeil l'interdiction du partis. D'après les espions, ils auraient levés des armées, et compte envahir la Planète Mère de l'Empire, celle là même ou la révolte est née, celle là même où ce tenait l'Empereur à ce moment même. Les Deux des trois flotte Impériale étaient en patrouilles dans le sous secteur 90, celui-ci donc. Et la Troisième était au dessus de leur tête. L'Empereur entendit un faible bruit, on venait de frapper à sa porte, il laissa la personne entré, c'était un de ses Seconds, il lui dit d'une voie timide qu'il était l'heure, l'Empereur répondit :

Très bien, il est temps d'annoncer au peuple que la Nation doit ce protéger en allant libérer d'autres peuples de l'oppression communiste...

L'Empereur descendit les marches qui menait au premier étage, il était habillé avec un uniforme des grenadiers de la Garde Impériale. Il aimait porter les costumes militaire. Il ce moquait bien de son propre bien être, il superviserait lui même les batailles, il le devait, il fallait qu'il montre au peuple qu'il n'était pas un de ces parlementaires ou un de ces flemmards qui gouvernait autrefois. Il arrivait devant la porte de l'Elysée, on voulut lui ouvrir, mais il repoussa le portier, il était encore assez grand pour ouvrir une porte tout de même !

Il sortit donc dehors, le soleil de la planète était déjà bas dans le ciel, mais celui-ci était dégagé, pas un nuage. Un petit vents doux venait rafraîchir les hommes et les femmes qui attendaient l'Empereur. Il les entendit, ils hurlaient, ils Exultaient, criant des "Vive l'Empereur !! Vive la Nation !!!" l'Empereur leva les bras, le sourire aux lèvres, il était heureux, l'amour du peuple envers la patrie était pour lui le plus beau des cadeaux, bien plus beau que n'importe quels autres dons. L'Empereur attendit le silence qui arriva bien vite, puis, il commença :

Peuple Français ! l'Heure est grave ! Les Communistes sont à nos portes, nos services de renseignement nous on prévenus que les Régimes Communiste du sous secteur 92, le secteur voisin, préparaient leurs Hommes, et leurs Vaisseaux pour une invasion. Nos espions ont aussi appris qu'ils ne seraient pas prêt avant plusieurs mois, peut être un an. Nous avons nous, nos Hommes prêt aux combats ! Et nous montrerons à ces usurpateur de Libertés que la Patrie Française ne ce laissera pas étouffer par leurs régimes tyrannique. Nous, Français, Allons leurs montrer que rien n'équivaux à la rage de victoire de l'armée Française ! Le Coeur de nos soldats est grand, et je suis heureux de partager avec eux le poids de cette bataille. Rien ne me fera plus plaisir que de mourir sur l'Hautel de la Liberté de la Patrie !! Vive Le Peuple Français !! Vive la France !

L'Empereur levait les bras, sous les applaudissement de la foule. Il laissa le calme s'instaurer, puis, finit par conclure :

Français, Française, je vous fait le Serment de tout faire pour protéger la Patrie. Je mourrais pour elle, pour vous Français, rien ne me ferait plus plaisir que de mourir pour défendre notre Patrie. Je vous souhaite une bonne soirée, que la France soit prospère !

Puis, l'Empereur salua la foule en souriant avant de monter dans une voiture tandis que La Marseillaise retentissait, il était temps de partir, l'Heure était à la Guerre, il devait rejoindre l'armée, la flotte.

Revenir en haut Aller en bas
 
Allocution à la Patrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin
» Président R.Preval dans son allocution à la tribune de l'Onu
» Sacrifice Personel
» Jean P Boyer fût-il le créateur de l'armée Dominicaine?
» ALLOCUTION DU PREMIER MINISTRE JACQUES-EDOUARD ALEXIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nedghast :: Forum :: Archives :: Anciennes nations (non actifs) :: Nouvel Empire Français-
Sauter vers: