Jeu de Rôle, de Gestion et de Stratégie - Prenez la tête de votre propre nation spatiale.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Ce forum est inactif, merci pour votre compréhension.
Nouveau forum : Cosmos Domination
I like Nedghast !

Partagez | 
 

 Cosmos Domination II - Chapitre II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
pylz-killer
Administratum Dominus
Administratum Dominus
avatar

Nombre de messages : 659
Age : 24
Localisation : Aurora
Date d'inscription : 25/05/2008

Votre Fiche Nation
Nation: Imperium Auroran
Dirigeant: Impérator Ethan
Couleur sur la carte: Rouge

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Dim 12 Mai - 14:58


2301


Politique Intérieure :

Construction de la flotte :

La construction de la flotte Asyos est désormais terminée, et il ne manque plus que les armes à énergie soient chargée et activées et que les munitions remplissent leur baie de chargement. Des prêtres de l'Ecclésiarchie parcourent déjà coursives et soutes afin de sanctifier les géants spatiaux, puissent-ils connaître gloire et succès...

Trois nouvelles flottes sont en construction. Les flottes Armaggedon, Catachan et Fenris prendront chacune une année a être opérationnelles.

Station spatiale commerciale :

Suite a la signature du traité de commerce fiurenzo-auroran (TCFA), l'Impérium a lancé la construction d'un immense complexe commercial en orbite de Luna Prima. Voici une vue future de ce a quoi ressemblera la station. Construite pour accueillir des centaines de vaisseaux dans un même temps, elle a de plus été pensée pour pouvoir permettre l'amarrage de pas moins de sept Supertanker Ironclad (un au bout de chaque aile). Sa construction devrait être terminé d'ici deux années.

Colonisation :

Armaggedon (w-3), a pris son nom de la planète-mère du système. Doté de huit planètes ( 3 de type terra, 4 géante gazeuses, 1 planète morte) son importance stratégique est indéniable. Les autres planètes colonisées sont nommées Aerius et Talleria. Ce système offre un potentiel militaire important.


Fenris (x-8) est un système qui offrira sans aucun doute les meilleures pièces mécanisées de la Garde vu la grande barrière d'astéroïdes ferreux et métalliques. Plusieurs usines spatiales ont été mises en place et ont déjà commencé la fabrication de biens, à usage militaires ou non.

Catachan (U-13) est pour sa part un système plutôt pauvre. Doté d'une seule planète colonisable (et qui ne l'est d'ailleurs pas telle quelle), et de deux planètes mortes, il sera en revanche hautement militarisé en raison de sa proximité supposée avec les Terran.


Politique Extérieure :

Ordre de l'Aube Dorée :

(merci de fournir le nom de la planète où ils sont établis)
D'abord baigné de joie d'apprendre les retrouvailles, l'Impérator eut a faire avec un léger mais sombre détail. En effet, s'étant développé hors du giron de l'Impérium durant des siècles, l'"Ordre" de l'Aube dorée souhaitait garder son indépendance malgré la décision claire de la Lumière.
Et, contre toute attente, l'Impérator décida de son montrer magnanime. Alors que certains espéraient que l'Aurore, par Sa Voix, déchainerait ses foudres, Elle prouva une foi de plus que Sa Justice pouvait aussi être dispensée par la paix. Aussi l'Impérator offrit-il à l'"Ordre" la possibilité de devenir un Protectorat Impérial.
En sus, l'Impérium fit aussi une demande : récupérer les dépouilles de ses Saints Guerriers. En effet, leur potentiel génétique devait être récupéré, si cela s’avérait encore possible.

En échange d'une dîme annuelle et d'une promesse de participation militaire aux conflits impériaux si nécessaire, l'Impérium offrait sa protection et sa bénédiction


Fiurenza - Commerce :

Après avoir reçu les diplomates fiurenziens, les membres de l'Adeptus Diplomatica leur proposèrent un tour du système solaire a bord d'un escorteur Gladius, petit navire spatial rapide. Ils leurs montrèrent toutes les richesses commerciales que possédait le système.
Le but était véritablement de leur montrer que commercer avec l'Impérium, c'était s'assurer d'un partenariat bénéfique aux deux parties.
La réponse, positive donc, a été appuyée par la mise en avant de la station commerciale auroranne dont la construction avait été lancée dès la signature des accords.

Hiérarchie - Commerce :

Suite a divers contacts établis à la frontière spatiale avec la Hiérarchie, l'Adeptus Diplomatica y fut envoyé avec plusieurs but. En premier lieu, établir un contact primaire avec cette nation méconnue.
En second, si les contacts s'avéraient être bénéfiques voire amicaux, discuter d'une possible route commerciale entre l'Impérium et la Hiérarchie.

Concordat - Commerce :

Nos diplomates sont toujours en attente de réponse (1 point de diplomatie dépensé lors de l'affectation des points, edit a venir)


Colonisation :

Suite aux récentes colonisations, l'Adeptus Stellar fut envoyé encore plus à l'Est. Et il y découvrit un nouveau système viable, du moins industriellement parlant. Doté de trois planètes gazeuses et d'une seule planète tellurique volcanique, le système A'-7 a été classé en statut "colonisable-industriel", et "légué" à l'Adeptus Mechanicus. Sa colonisation a été estimée à 1 an.



Résumé :

Construction d'une station commerciale : 2 ans

Flotte Asyos : Terminée
Ordre de l'Aube Dorée : devenir un Protectorat?
Fiurenza : accords commerciaux acceptés
Concordat-commerce : accords commerciaux acceptés
Construction des flottes Armaggedon, Catachan et Fenris : 3 ans

Colonisation du système A'-7

_________________

"Humanity has always looked skyward for its true path..."

Les trois règles de l'admin :
-L'admin a toujours raison.
-L'admin en sait toujours plus que toi.
-Si l'admin a tord, se reporter à la première règle.


Dernière édition par pylz-killer le Mar 21 Mai - 20:50, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://illergan.free.fr
Gungauss
Contre-Maitre
Contre-Maitre
avatar

Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 27/08/2011

Votre Fiche Nation
Nation: République Impériale Chelovek
Dirigeant: Consulat Chelovek
Couleur sur la carte: Violet

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Dim 12 Mai - 15:02

Spoiler:
 

République Impériale Chelovek

Race : Humains

Planète mère : Chelov

Capitale : Cadia

Nombre de planètes : 2 planètes de peuplement (Chelov, Armani), 1 planète d'exploitation minière (Kokiis), 2 lunes à usage scientifique et militaire (Mun, Irbis)

Forme de gouvernement : République militaire, à fonctionnement impérial en tant de guerre

Consuls : Ignas Respublica, Vikitachia Novgorod

Population : 12,550,000

Politique économique : interventionnisme libéral

Politique commercial : libéralisme


Histoire

La petite colonie de Chelov devint rapidement un centre important d'Asyos. Fondée par la famille Respublica, la colonie se déclara rapidement totalement indépendante. Un système politique républicain fut mis en place, avec de nombreuses prérogatives d'urgence.
Les Cheloveks commencèrent rapidement à s'installer sur les différentes planètes du système. Leur expansion dans le système les amena à développer un commerce libéral qui permit un accroissement du commerce au sein de la colonie.
L'histoire passée de la République est assez floue, et surtout racontée à travers des mythes et des légendes. La seule chose dont les historiens chelovek sont sûr, c'est de l'importance de la famille Respublica dans l'instauration d'une République libre et indépendante.

Le pouvoir est divisé en deux en temps de paix. Le Consulat, composé de deux Consuls, contrôle le pouvoir exécutif. Il écrit les textes de lois, les propose au Sénat et les met en application une fois votés. Le Consulat est nommé par le Sénat. Un Consul ne peut être nommé que 2 fois au cours de sa vie. Le mandat de Consul dure 10 ans.
Le Sénat, composé de 150 représentants par planète, n'a qu'un statut législatif. Il accepte ou rejette les lois du Consulat.

Quatre grandes familles patriciennes forment la quasi totalité du pouvoir et de l'influence dans la République.
La famille Respublica est la plus influente. Aucun Consulat ne s'est fait sans qu'un membre de cette famille ne soit Consul. Elle est la fondatrice de la République dans la tradition Chelovek. Elle est aussi très importante en cas de guerre. En effet, dès qu'une guerre touche la République, les deux Consuls sont démis de leurs fonctions, et c'est le Patres de la famille Respublica qui obtient le statut d'Imperator Bellicis. Il a ainsi tous les pouvoirs et prend la tête de la Garde Impériale.

La famille Novgorod est la plus influente au sein du Sénat. La quasi totalité des Sénateurs de la planète Chelov sont membres ou clients de cette famille, ce qui lui permet d'influencer grandement le Sénat de la République. Rares ont été les Consulats sans Novgorod.
La famille Iulius est extrêmement influente dans le commerce et l'exploitation minière. C'est elle qui contrôle 80% de l'exploitation de la planète Kokiis. Elle possède également la plus grande corporation commerciale de la République, et possède ainsi 65% des routes commerciales internes à la République.

Enfin, la famille Marcusius est une grande famille militaire. Le Patres de la famille, Hoorius Marcusius, est l'Amiral de la Flotte de la République. Tous les fils d'Hoorius font partis des forces armées chelovek.

Ces quatre familles représentent la quasi-totalité du pouvoir de la République. Elles s'entendent sur le fonctionnement de cette dernière depuis sa création. Le nationalisme étant très fort chez les Chelovek, rare sont les tentatives de coup d'État, et tout le monde s'entend à dire que la République est le gouvernement le plus stable du secteur. Néanmoins, les Patres des quatre familles savent très bien qu'en cas de discorde, la guerre civile est une issue quasi-certaine.

La République Chelovek est une nation militariste et commerciale. La vie s'organise autour de grandes villes autour des spatioports. Les régions les plus éloignés des spatioports sont des régions agricoles rurales.

Spoiler:
 

La capitale, Cadia, accueille le Palais de la République. Cadia est le centre névralgique de la République. Toutes les institutions y sont regroupés. C'est aussi le centre du commerce de la République.

Spoiler:
 

Chaque planète est dirigée par un Dioc, nommé par les Consuls. Chaque ville est dirigée par un Tribun, élu parmi les habitants. Tous les Tribuns reçoivent leurs ordres des Diocs, qui reçoivent leurs ordres du Consulat.

Chaque jeune chelovek de 19 ans, homme ou femme, effectue un service militaire d'une durée d'un an au sein de la Garde Impériale. Ces membres du service forment le Corps des Réservistes. Ils sont aussi appelés familièrement ''boucliers blancs'' au sein des soldats de métiers, à cause de la bande blanche présente sur leur casque.
En parallèle, la Garde Impériale est composé d'une armée de métier, appelé Corps de Combat.

La flotte spatiale est quant à elle uniquement composé d'hommes de métier. Il est impossible de faire son service dans la Flotte. Cela a été décidé afin d'éviter les actes de rébellion et l'infiltration d'espions dans la Flotte.


Présentation des forces armées

La Garde Impériale

L'infanterie

Spoiler:
 

L'infanterie de la Garde est disciplinée est encadrée par des Commissaires.
Chaque Légion est divisée en 20 escouades de 10 gardes et est commandée par un Commandeur. Chaque escouade est commandée par un sergent, et composée de 10 gardes (1 sergent + 9 soldats).
Chaque Compagnie est formée de 10 Légions.

L'équipement du Garde de base est assez simple. Le Garde est armée d'un fusil laser à baïonnette. Il est équipé d'un gilet pare-balles et d'un casque kevlar carboné.


Les commandos

Spoiler:
 

Les commandos, aussi appelés Elyseans, forment l'élite de l'infanterie impériale. Ce sont des unités mobiles, fonctionnant indépendamment du reste de la Garde Impériale. Leur équipement est vaste : fusil radian laser ( = à répétition ), casque avec lunettes nocturnes intégrées, masque à gaz, radios intégrés, désignateur de cibles, etc.


Garde Républicaine

Spoiler:
 

Ces Gardes assurent la sécurité de la capitale de la République. Cette unité n'est donc présente que sur Chelov. C'est une unité d'élite lourdement équipée et chargée du maintien de l'ordre et de la défense de la capitale.


Les principaux véhicules de la Garde

VAB Chimera

Spoiler:
 

C'est le transport de troupes de la Garde. Véhicule à tout faire, il est à toute épreuve, fiable et robuste. Son châssis a servi au développement de nombreuses variantes.
Son armement est composé d'un canon multilaser, d'un canon bolter de coque et de six fusils laser à l'arrière pour les passagers. Le VAB Chimera peut transporter une escouade complète de 10 hommes.


MBT Leman Russ

Spoiler:
 

Le char de combat de la Garde. Lourdement blindé et armé, mais relativement lent. Son armement principal est composé d'un obusier lourd en tourelle et d'un canon laser de coque. Une variante existe avec deux tourelles latérales équipées de canons bolters.


Basilisk

Spoiler:
 

Canon d'artillerie basilisk sur un châssis de Chimera. Cette pièce automotrice forme le fer de lance de l'artillerie impériale. Facile à produire, avec une cadence de tir soutenue, cette pièce se révèle être une arme destructrice au combat.


Sentinelle

Spoiler:
 

Ce bipède léger et rapide est utilisé comme véhicule de reconnaissance. Son blindage léger et son armement de défense ( un autocanon) ne lui permette pas de servir de véhicule de combat.


TAR Valkyrie

Spoiler:
 

Ce transport aérien est utilisé par les commandos Elyseans. Rapide, maniable, il permet des déploiements rapides derrière les lignes ennemies. Son armement important (un canon multilaser, 2 pods de roquettes et 2 canons bolters latéraux) lui permet de passer à travers les défenses ennemies sans trop de soucis. Mais son blindage relativement faible laisse les passagers et l'équipage pratiquement sans protection.


Chasseur atmosphérique Thunderbolt

Spoiler:
 

Ce chasseur sert d'escorte aux bombardiers Marauder. Armé de deux canons lasers, extrêmement rapide, il assure également la domination aérienne des forces impériales sur le champs de bataille.


Bombardier atmosphérique Marauder

Spoiler:
 

Ce bombardier léger emporte 8 missiles air-sol ainsi que 10 bombes légères. Sa sécurité est assurée par une tourelle dorsale double canon bolters. Certaines versions sont aussi équipée d'une tourelle frontale avec double canon laser. Sa mission principale consiste à réduire les défenses ennemies afin de permettre l'avancée des blindés impériaux.


Flotte de la République

Corvette de sécurité Endless

Spoiler:
 

Cette corvette, équipée de 3 tourelles doubles lasers, est un vaisseau léger utilisé par les unités de sécurité planétaire. Peu utiles à la Flotte, ces corvettes ne servent pas sur les champs de bataille offensif. Son tonnage faible, son manque de puissance de feu et sa faible maniabilité en font un vaisseau généralement stationné autour des spatioports, en basse atmosphère, afin de maintenir une présence militaire dissuasive. Son équipage très limité, à savoir 14 hommes, lui permet toutefois de se hisser à la première place des corvettes les plus utilisés dans la République.


Frégate Cherno

Spoiler:
 

Cette frégate de combat est présente partout dans la République. Elle est chargée de la surveillance des stations spatiales militaires, des routes commerciales et des voies de circulation civile.
Son armement est conséquent pour sa taille. Équipée de 4 énormes rail-gun, dont 2 en tourelles, et de 19 batteries de canons lasers légers, ce vaisseau est un fléau pour les pirates. Il n'a besoin de que 200 hommes d'équipages pour être totalement fonctionnel.


Croiseur d'escorte Suffren

Spoiler:
 

Ce croiseur est le vaisseau à tout faire de la République. Escorteur, vaisseau de défense, vaisseau de protection, il accomplit un grand nombre de mission.
Son armement est assez faible pour son tonnage. Il est armé de 6 tourelles à double canon laser, de 6 canons lasers lourd dans la coque avant, ainsi que cinq escadrons de chasseurs. Sa coque est relativement faible, mais son bouclier est le plus puissant des vaisseaux de la République.
Il est très prisé des officiers en formation, car facile à commander. Il embarque un équipage de 450 hommes, ainsi qu'un service de sécurité de 150 gardes.


Croiseur de bataille Surcouf

Spoiler:
 

Ce croiseur est le fer de lance de toute offensive spatiale de la République. Polyvalent, il représente le savoir-faire militaire de la République.
Son armement est conséquent : 23 tourelles de double canons laser, 55 laser-bolt (minigun laser automatisée anti-chasseur), 4 canons à ions. Sa coque extrêmement blindée rend ce vaisseau presque indestructible si on l'attaque seul.
En temps de paix, les croiseurs de classe Surcouf effectuent généralement des patrouilles en formation de 2 croiseurs, pour surveiller les zones les moins fréquentée de l'espace républicain.


Cuirassé Sobor

Spoiler:
 

Il représente toute la splendeur de la force militaire républicaine. Son prix exorbitant explique le fait que la République n'en aligne que 2.
Néanmoins, à lui seul, il représente une flotte complète : 68 tourelles de double canon laser lourd, 98 tourelles de laser-bolt, 8 canons double à ions, 3 escadrons de chasseurs, 3 escadrons de bombardiers.
Ces 2 vaisseaux servent de vaisseaux amiraux à la Flotte de la République. Ils sont tous les deux en orbite autour de Chelov.


Dernière édition par Gungauss le Dim 12 Mai - 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Technaugure
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 07/06/2011

Votre Fiche Nation
Nation: La Hiérarchie
Dirigeant: Primarque
Couleur sur la carte: Beige

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Dim 12 Mai - 17:09


Et pendant ce temps-là, sur le "Hierarchy News Network" :

"Goldrush" in the Oscar-6 System

Nous vous emmenons dans le secteur Oscar-6, où se lance une course folle pour mettre à jour les fameux "trésors" du système. Rappelons que les couloirs de transit vers ce système n'ont été découvert qu'à la fin de l'année dernière, par pur hasard, dans des circonstances qui n'ont pas encore été élucidées ... Toujours est-il que les rumeurs vont bon train concernant les richesses du système, que l'on suppute immenses et encore indéterminées, puisque les rumeurs témoignent du fait qu'il se soit passé un "évènement génial et inconnue dont on ne sait trop quoi pourrait ressortir", ce qui, avouons-le, est un appel lancé à tout les explorateurs de la galaxie.

Pour éviter les incidents, les autorités de la Hiérarchie ont dépêché sur place des unités combattantes pour établir avants-postes et laboratoires avancées, car le Secrétariat à la Guerre Paranormale semble intimement convaincu du fait que des découvertes majeures soient sur le point d'être effectuées dans le secteur. Le but est autant de protéger les chercheurs et de maintenir l'ordre dans une région qui peut potentiellement sombrer dans une "Westernisation", que, selon des sources haut-placés, d'empêcher le Concordat voisin, ou quelque autre gouvernement, d'établir ses propres installations dans le système.

Would you like to know more ?


Un homme avec un blouson de cuir marche d'un pas résolu au milieu de carcasses de véhicules en flamme et de cadavres avortiums, s'arrêtant devant l'un d'eux pour arracher sa tête cybernétique. On le voit ensuite appuyer sur une puce étiquetée "Liaison directe" située sur le front de l'avortium avec le canon de son pistolet. Les yeux du cadavre s'illuminent, tandis que l'antenne de son oreillette se met à clignoter.

"Ouvre bien tes écoutilles, crâne d’œuf : le prochain clic que tu va entendre, ce sera moi qui raccroche. Celui d'après, ce sera moi ... qui appuie sur la détente !"

Il jette ensuite la tête par terre avant de l'écraser avec sa botte. A l'autre bout de la ligne, un avortium, dans la pénombre, ceint d'un monocle reflétant une maigre source de lumière qui ne se révèle être rien d'autre qu'une boule à neige renfermant une réplique illuminée du Reichstag, semble extrêmement courroucé.

"Aaarrrh ! Unmöglich ! Je fous maudit Slater, mais jamais fous n'arriferez à déjouer mon plan ! La Hiérarchie sera bientôt unie sous la ffférule de la Boule Machine ! Mouahahahah !"

John Slater reprend du service dans le tout nouveau "Furious Death", et va devoir lutter contre le plus terrible ennemi qu'il ait eu à affronter à ce jour ! Aujourd'hui, la menace est à l'intérieur, et il doit convaincre une nation incrédule d'une invasion en marche !

"SLATER ! Si vous mettez les pieds en dehors de ce bureau, vous aurez toute les unités de la Hiérarchie sur le dos !"
"Sauf votre respect général, je mets les pieds où je veux, et c'est souvent dans la gueule !"

avec Bruce McLane dans le rôle de John Slater, Kirius Nihil dans le rôle du général Sextus Lahadis et Gideon Lahanse dans le rôle d'Adolf Heinrich Bismarck !

On voit John Slater regarder le ciel de la capitale de la Hiérarchie, où des Sphères géantes avortium commencent à s'amasser, crachant des lasers en tout sens, puis soudain, un trou noir commence à se former.

"Dites-moi que c'est une putain de blague ..."

Furious Death 6, bientôt sur vos écrans !

Exclusive interview with Roy Nesley

Nous recevons aujourd'hui sur notre plateau le réalisateur Roy Nesley, connue pour avoir réalisé le très acclamé film historique "The Green Jackets", sur le conflit Hiérarcho-Auroran sur Asyos et dont le dernier film, "Event Horizon", sort dans quelques jours. Alors tout d'abord, bonjour Mr Nesley, c'est un honneur pour nous que de vous avoir ici aujourd'hui.

- Oh, c'est bien peu de chance, c'est moi qui suit heureux de revenir.

Alors, passons tout de suite aux questions, si ça ne vous dérange pas. Tout d'abord, qu'est-ce qui vous a motivé à réaliser un film de politique-fiction sur les tensions latentes entre le Reich Avortium et la Hiérarchie ?

- Vous voyez, je pense réellement que le comportement du Reich est inquiétant, comme de nombreux compatriotes par ailleurs. Je pense d'ailleurs que ce sentiment est partagé par nombre de personnes dans toute la galaxie.

En effet, après les récents évènements, cela semble être un sentiment très partagé dans toute la Hiérarchie, comme l'ont montré les nombreuses manifestations qui ont pris place l'année dernière au moment de l'explosion de la centrale de Cesiest, encore entourée à ce jour de nombreuses zones d'ombre. A ce propos, que pensez-vous de la réaction des chefs de communautés Vétères qui disent que votre film alimente les tensions à leur encontre autant qu'envers les avortiums ?

- Je ne mets absolument pas les avortiums du Reich dans le même panier que les descendants d'expatriés qui ont suivis nos ancêtres quand ils sont partis d'Asyos, et je comprends leurs inquiétudes, car il est vrai qu'il est dur de faire un film représentant des avortiums sans s'inspirer évidemment de leurs coutumes. Malheureusement, il est impossible d'être parfaitement réaliste et objectif, puisque rien ne filtre du Reich, si ce n'est leur fanatisme et leur goût immodéré pour le transhumanisme esthétique ... Si nous ne voulons pas tomber dans les clichés ridicules, il est évident que nous devons nous inspirer de ce que nous connaissons. De ce point-là, je reconnais les accusations que me porte les Vétères, et j'ai autant que possible tenter de les différencier des avortiums du Reich. D'ailleurs, je ne cautionne absolument pas la haine qui est portée à leur encontre par les Ligues. Elle est déplacée et totalement contre-productive si ils veulent soutenir la Hiérarchie dans sa lutte contre l'extrémisme religieux et la dictature du Kaïser.

Cela est compréhensible. Eh bien, dans tout les cas, regardons la bande-annonce de votre nouveau film :


Le plateau disparaît, au profit d'un écran noir présentant les logos l'un après l'autre de "McCann Productions" et de "Strike Pictures". On peut entendre une voix off de journal télévisé en même temps.

"C'est aujourd'hui que se tient la réunion au sommet dans la station commerciale internationale Fiurenzane, en territoire, entre l'Imperium et la Hiérarchie, dont les buts avoués sont la normalisation des relations et la fin des tensions le long des frontières. C'est la première fois qu'un Empereur Auroran et un Primarque se rencontre en plus d'un siècle ..."

L'image s'ouvre sur un plan d'ensemble de la station où l'on peut voir flotter des drapeaux de la Hiérarchie, de l'Imperium, de Fiurenza, du Concile, du Concordat et du Reich Avortium, puis on peut voir un plan de la salle de conférence où l'on peut voir arriver les deux délégations Hiérarques et Auroranes sous des foules d'applaudissements.

L'écran repasse au noir, et l'on peut entendre une voix entonner quelque chose en allemand, que le sous-titrage identifie comme un extrait de la "Vérité 8", concernant les infidèles. A la fin du sermon, l'écran reste noir et le silence règne pendant quelques secondes. La voix reprend ensuite, chuchotant simplement "Sieg heil.", tandis que l'on peut entendre une détonation.

Les voix de journaliste reprennent, se succédant rapidement :


"Un attentat vient de se produire à l'instant dans l'espace Fiurenzan, le Primarque vient d'être assassiné ..."
"...Les informations nous manquent à cette heure, et Hiérarchie comme Imperium se rejettent la faute..."
"...Le tireur aurait été identifié comme un interprète Auroran..."
"...Les solutions diplomatiques s'épuisent alors que les manœuvres reprennent à la frontière..."

L'image revient sur la salle de conférence du Bureau des Primarques, où l'on peut voir le nouveau primarque donner un discours :

"Notre nation est à compter de cette heure, en guerre avec l'Imperium. Puisse chacun d'entre nous faire son devoir avec courage et dignité."

On peut ensuite voir des scènes de bataille entre les flottes de la Hiérarchie et de l'Imperium, puis des largages de Space Marines en orbite d'une planète Hiérarque, et un abordage de Cabalistes sur un vaisseau-amiral Auroran. Puis la caméra passe après dans un centre de commande d'Asyos, où les capteurs s'affole et où des dizaines de points rouges apparaissent sur les hologrammes représentant l'orbite d'Asyos.

"Chef, contacts multiples en orbite, ils se mettent en formation de bombardement !"
"Où est notre flotte de défense orbitale ?"
"Ils sont déjà engagés contre une escadre d'infiltration ennemie ! ... Oh non, chef, regardez les caméras des satellites de surveillance !"

L'écran de contrôle passe des senseurs à une caméra qui montre des dizaines de sphères géantes en orbite. L'officier observe l'écran, le souffle coupé.

"L'Aurore nous vienne en aide ..."

L'écran repasse au noir, avec le titre du film : "Event Horizon"

Would you like to know more ?

♫ Les Cacahouètes Hunter(c), ce sont les amis de l'apéritif ! ♪
♪ Les Cacahouètes Hunter(c), elles vont droit au cœur ! ♫

Les Cacahouètes Hunter(c), en vente dans tout point de distribution digne de ce nom !




Donc, en attendant la répartition des points, et donc un éventuel edit/un nouveau post :

- Colonisation et envoi d'enquêteurs dans le Secteur O-6
( - Explication de pourquoi on est tout vénères contre les avortiums pendant qu'eux ils sont bons qu'à s'entretuer. Problem? )

Edit à venir concernant le secteur B-3 et cette nouvelle faction empêcheuse de faire du commerce avec les Cynos en rond ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gungauss
Contre-Maitre
Contre-Maitre
avatar

Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 27/08/2011

Votre Fiche Nation
Nation: République Impériale Chelovek
Dirigeant: Consulat Chelovek
Couleur sur la carte: Violet

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Dim 12 Mai - 18:57

Spoiler:
 

République Impériale Chelovek


Affaires coloniales

La République déploie un groupe de colonisation en C-8 (coût : 1 C" ). Ce système, apparemment composé de 2 planètes vivables, semble comporter de nombreuses ressources qui permettront à la République d'accélérer sa croissance.



Affaires diplomatiques

Le Consul Vikitachia Novgorod a ordonné l'envoie d'une mission diplomatique vers la Hiérarchie. La République souhaiterait créer de forts liens commerciaux avec cette dernière.



Affaires internes

Le Sénat a voté la construction d'un vaste centre militaire sur Irbis. Officiellement, ce centre servira à l'entraînement des unités commandos de la Garde Impériale, pour le combat en milieu hostile.
Officieusement, cette base servira de centre d'essais pour les armes bactériologiques et chimiques de la République. En effet, la République se doit de s'armer massivement pour survivre. La position des systèmes de la République est tout simplement indéfendable, et nos armées terrestres ne suffiront sans doute pas à repousser un assaillant.
De plus, le commandement suprême des Forces de la République prévoit la création d'un nouvel arsenal nucléaire à des fins défensives. Une nouvelle doctrine a été adopté par les Forces Armées : ne pas abandonner le moindre cm² de terrain face à l'ennemi. En cas de défaite, annihiler la planète pour ne rien laisser aux adversaires de la République.

Trois nouvelles flottes sont en construction (coût : 3 C" ). Ces dernière seront composées chacune de 2 cuirassés de classe Sobor, 7 croiseurs de classe Surcouf, de 9 croiseurs de classe Suffren et de 19 frégates de classe Cherno. Sa construction devrait s'achever dans un an.

Au niveau de la Garde Impériale, le Consul Ignas Respublica a prévu une grande parade pour le début de l'année prochaine. Cette dernière présentera un échantillon de chacun des matériels militaires de la Garde.

Il a été prévu de lever une forte armée pour défendre la République. Cette armée sera composée de 150 Compagnies (300.000 Gardes). Elle sera rattachée à la flotte en construction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filotas
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1151
Age : 26
Localisation : Nice
Date d'inscription : 25/05/2008

Votre Fiche Nation
Nation: Reich Avortium
Dirigeant: Kaïser Falco Nova
Couleur sur la carte: Bleu prussien

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Lun 13 Mai - 10:35


Le Reich Avortium

An 2302.

FUUUUU BLITZKOLONISATION !!!!

Les machines se sont élevées dans le ciel.
Les trois Orbs Mond, escortés par quelques Orbs Krieg, ont parcourus l'année lumière qui les séparaient de leurs destinations respectives et on lâchés sur les systèmes jusque là inhabités, un millier de sphères transportant chacune des centaines de colons et de soldats avec tout le matériel nécessaires à l'établissement de colonies en des lieux parfois très hostiles.

Débarquement planétaire

Parmi ces nouvelles colonies du Reich, nous avons la belle Bayern, et son sol fertile. En R-22

La magique Hosltein et son trésor aquatique. En T-21

Et enfin, l’inhospitalière Baden et ses métaux lourds. En Z-26

-------------------------------------

Relations extérieure

Nécéssaire au commerce interstéllaire, les station commerciales sont le coeur battant du libre échange en les peuples. C'est pourquoi, dans un soucis de prospérité, le Reich fait construire d'immenses stations en orbite autour de ses planètes pour accueillir marchands locaux et étranges. Il serrait folie que la fête de la biere ne soit réservée qu'aux avortiums !

Fédération de Britannia
Une délégation du Reich à saluée le peuple britannien, établit non loin. Le Kaïser souhait en savoir plus sur son voisin et faire connaitre le peuple avortium. Des donnés sur sa culture et son histoire ont étés envoyés comme présent à Britannia, en espérant à l'avenir voir des commerces ouvrirent de part et d'autre de la frontière.

République Terranne
Les diplomates envoyés en direction de la Terre ont été interceptés rapidement par une escorte armée puis emmené sur Mars. Et avant même de pouvoir s'expliquer, ils furent attaché à des chaises dans des sales aux vitres teintées...

*coup de matraque sur la tête

-AVOUES SALOPARD ! TU NOUS ESPIONNAIS !
-Mais...mais monsieur non ! sad

Aprés un rude interrogatoire et des remarques racistes sur le teint un peu pale et l'accent allemand des avortiums, ces derniers ont pus s'expliquer sur la raison de leur venus et fait savoir que le Reich désirait entamer des relations commerciales et amicales ( sad ) avec le peuple survivant. En attendant, le diplomate ramasse ses dents ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gungauss
Contre-Maitre
Contre-Maitre
avatar

Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 27/08/2011

Votre Fiche Nation
Nation: République Impériale Chelovek
Dirigeant: Consulat Chelovek
Couleur sur la carte: Violet

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Lun 13 Mai - 12:58

Spoiler:
 

République Impériale Chelovek


Affaires coloniales

Les premiers colons ont fondés la première colonie de la République hors de sons système mère.
Les deux planètes, Sicilia et Crimea, accueille chacune une petite colonie. Pour l'instant, aucune relation diplomatique n'a été envisagé avec les tribus aliens présentent sur Crimea. Les détachements de la Garde qui ont été envoyés avec les colons ont reçu l'ordre d'éliminer toute menace xenos qui s'approcherait des colonies.


Affaires internes

La République est dans une mauvaise posture. En effet, nos frontières ont déjà atteints des frontières étrangères. Notre système mère est directement sur la frontière, ce qui n'est pas admissible.

De plus, la Flotte se doit d'être renforcée. C'est pourquoi 2 nouvelles flottes sont mises en chantier. Elles auront la même composition que les 3 premières flottes. Il a donc été aussi décidé de lever de nouvelles unités de la Garde pour accompagner ses flottes. (Coût = 2 C" )

De plus, la République investit dans l'amélioration de la puissance de son armement. Les armes des vaisseaux ainsi que les boucliers reçoivent de nouvelles cellules énergétiques afin d'augmenter leurs performances. (Coût : 3C" dans les PA, 4C" dans les PV)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 02/06/2011

Votre Fiche Nation
Nation: Le Vide.
Dirigeant:
Couleur sur la carte: Plusieurs.

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Lun 13 Mai - 17:34

Résultats des événements du tour précédent (tour 1.5)


L’Aube Dorée

Les retrouvailles entre l’Ordre de l’Aube Dorée et l’Imperium se sont déroulées sous les meilleurs auspices. L’Impérator, surprenant tout son monde, s’est montré magnanime et a daigné laisser à l’Ordre la liberté qu’il avait construite au fil des siècles. Les dépouilles des Space Marines, bien entretenues, ont été restituées à l’Imperium. Quant aux armées et aux flottes de l’Ordre, elles se tiennent prêtes à soutenir l’Aurore contre toute menace. Tout en payant leurs dîmes, les forces de l’Ordre installent des avant-postes de ravitaillement et d’observation à travers tout l’Imperium. Si jamais un territoire Auroran venait à être attaqué, leurs forces seraient en première ligne pour repousser l’assaut.

Effet : Gain permanent d’un point d’attaque stellaire. Tous les systèmes Aurorans sont considérés comme ayant +1 flotte en garnison.



Le météore… DE LA MORT !

L’opération de la dernière chance, menée par une unité d’élite de cinq Spartans a été lancée. Le générateur a bien été installé, et la pile bien connectée. Malheureusement, un événement imprévu s’est produit au moment de transporter l’astéroïde. En effet, les Asgardiens n’avaient pas pris en compte que leurs réacteurs étaient conçus pour transporter des vaisseaux de taille raisonnable, alors qu’il s’agissait d’un météore de plus de 500 000 kilomètres carrés, un véritable béhémoth à peine dix fois plus petit qu’une lune.

Le réacteur s’est bien activé, mais n’a pu transporter qu’une partie de l’astéroïde : Son cœur. L’équipe Spartan partie dans l’Hyperespace avec la pile à fusion, il ne semblait rester aucun espoir pour les malheureux Asgardiens. Fort heureusement pour eux, la perte du « cœur » du météore, le rendant creux, l’ont fragilisé. Aussi, après avoir continué sa course un petit moment, celui-ci s’est brisé de lui-même et dispersé dans plusieurs dizaines de millions de petits rocs, alors qu’il entrait dans le système solaire.

La plupart ont dévié et n’ont pas touché Midgard, et plus nombreux encore sont ceux à s’être désintégré dans l’atmosphère. Malgré tout, les impacts majeurs se comptèrent par centaines, et à travers toute la planète de gigantesques météores percutèrent le sol à pleine vitesse. Les systèmes anti-missiles de la planète et de la flotte, complètement débordés, n’ont rien pût intercepter qu’une infime partie des météores.

La plupart des villes à la surface ont été dévastées par les multiples raz-de-marée et par la puissance brute des impacts. La capitale elle-même a été touchée directement par plusieurs météores, et subit les tremblements de terres et les vagues géantes de dizaines d’autres.

Les terres fertiles ont pour la plupart été grandement endommagées, et sont désormais inutilisables. Les centres industriels, les centres de population, et même les chantiers spatiaux en orbite ont tous subit de grands dégâts.

Il faudra longtemps à l’Ascendance pour se remettre de ce cataclysme. Les pertes humaines ont certainement été considérables. Et quand bien même, la planète a été durement touchée. La dispersion des météores a fait que même les lunes et planètes alentours ont subi des dégâts.

Effet : Le système E’3 perd deux points de C’’ par tour, passant de 8 à 6.




Evènements du tour (tour 2)


Evènement bénéfique : Système Z26 (Reich Avortium)

Les Avortiums, lors de leur Blitzkolonization ( !!!) ont débarqué en force sur la planète Baden, du secteur Z26. S’installant sans faire vraiment craindre d’hostilités, ils ne remarquèrent pas que sur une petite lune d’une planète voisine, une race les observait dans l’ombre.

Espionnant les communications avortiums, ils furent de plus en plus intrigués par la B-Machine. Finalement, ils envoyèrent un vaisseau diplomatique à Baden, tout en faisant sortir leur flotte de leur mode furtif autour de leur lune.

Ils se présentèrent comme étant les « Scrins ». Race insectoïde hautement mécanisée, ils précisèrent que depuis deux siècles ils connaissaient une grave crise énergétique et de nombreuses famines, leurs « T-Chor» leur servant de source d’énergie et de nourriture devenant de plus en plus rares. Cela entraînant guerre civile et chute de leur grand empire interstellaire, la colonie lunaire étant la dernière cité encore debout des Scrins.

Voyant en la B-Machine le prophète qui pourra leur permettre de survivre sans les T-Chor, ils offrirent humblement leur service aux avortiums. Ils précisèrent bien qu’ils ne souhaitaient pas participer aux guerres du Reich, mais feraient tout pour protéger le territoire de la B-Machine des attaques des Infidèles.



Evènement neutre : Système B3 (République Impériale Chelovek)

Le sang appelle le sang. Sentant un conflit se profilant à l’horizon, la flotte de mercenaires des « Chiens du Vide » est arrivée au-dessus de la capitale Chelovek. Appartenant à la grande confédération mercenaire dite de « l’Anark », ils se dirent prêts à soutenir les défenses des Chelovek face aux ennemis qui se pressent aux frontières… Contre rémunération, bien entendu.

Cette rémunération, conséquente (2C’’ par tour, HRP), est largement contrebalancée par le fait que cette flotte est endurcie à la guerre et bien plus efficace que la plupart des flottes militaires « classiques ». D’aucuns disent qu’elle est assez puissante pour combattre deux voire trois flottes ennemies à la trois.

Point positif, encore un, la République Impériale pourra faire appel à eux quand elle le souhaite, pendant deux ans, durée durant laquelle la flotte va stationner autour de Chelov. Peut-être se lanceront-ils dans quelques activités de pillages et de piratages, en attendant d’être payés, mais rien de bien méchant… Toute tentative de les déloger, préviennent-ils, se traduira par le pillage en règle du système, et la destruction complète de Cadia.

A noter que, si un empire ennemi aux Chelovek voulait pousser les Chiens du Vide à attaquer le système, il pourrait entrer en négociation (par MP, HRP) afin de voir combien il lui en coûterait. Ce prix sera évidemment bien plus important que pour la République Impériale, et l’option ne sera plus disponible si la République Impériale achète le contrat des mercenaires. Mais l’option reste valable…



Evènement mauvais : Système C18 (Union d’Irae)

Tragédie à Nor’Vean ! Un terrible accident industriel est survenu dans le chantier de la Flotte de l’Orage, en orbite au-dessus de la planète. On ne sait pas encore exactement ce qu’il s’est passé, mais le problème semble être survenu dans les chaînes d’assemblage finales des vaisseaux. Un Croiseur de classe Foudre, sans raison apparente, aurait explosé juste avant d’être détaché du chantier. Le plus probable étant qu’une légère faille structurelle aurait entraîné une dépressurisation dans la salle du réacteur, causant une explosion. Le chantier a été complètement, et est sorti de son orbite géostationnaire.

En l’espace de quelques heures, le chantier a chuté, et est tombé de plusieurs dizaines de kilomètres d’altitude jusque sur Nor’Vean. Les grandes tours d’habitation ont été les premières touchées, et la plupart se sont effondrées. Nombre d’immeubles de tailles plus modestes ont été tout simplement écrasés, et de nombreuses explosions secondaires, provenant de la cité ou des usines secondaires du chantier ont résonné un peu partout.

Les premiers secours, pour la plupart basés dans la ville, ont été incapables de réagir rapidement. Mais, maintenant que des renforts provenant des cités et planètes alentour arrivent, il faut à Azael organiser le soutien d’urgence. Les tous prochains jours seront déterminants pour le rétablissement de Nor’Vean.



Concordat : Système A’7 (Imperium Auroran)

Tandis que l’Imperium colonisait à l’est, les prêtres de l’Adeptus Mechanicus ont découvert qu’une race de créatures semblable à des poulpes lévitant, dotés de pouvoirs psychiques, s’était déjà établie. Devant ces créatures clairement Xénos, les forces de défenses, juste après avoir envoyé un message via l’Adeptus Telepatica, s’est lancé à l’assaut de la cité de ces monstruosités au nom de l’Aurore. Apparemment très surprises, ces créatures ont été massacrées par centaines sans opposer trop de résistance.

Quelques heures à peine après l’assaut, un croiseur S-6F du Concordat a décollé d’un cratère sur une lune voisine, et s’est attaqué aux navires de colonisation impériaux. En même temps, un peloton de troupes de chocs a été déployé au sol via des transports aériens, couverts par une escadrille de canonnières lourdes. Contrairement à ce que pensaient les impériaux au départ, il ne s’agissait pas d’une tentative d’invasion ou de raid, mais d’évacuation. Les Xénos survivants ont été récupérés puis rapatriés sur le vaisseau.

Une fois tous à bord, le croiseur concordien a sauté en Hyperespace, et est retourné à Harmonia. Là, les survivants Xénos ont pût raconter comment ils ont été attaqué dans leur minuscule colonie, où un Croiseur les avait établis depuis quelques mois. La colonie, loin du Concordat, n’était pas encore officielle. De nombreux Croiseurs sont en vadrouille à travers le Secteur, et ils ne rendent pas compte régulièrement à la Capitale.

C’est surtout la fulgurance de l’attaque qui a choqué les Concordiens. Les Impériaux se sont lancés à l’attaque des Xénos sans même tenter de communiquer. A leur décharge, ils n’avaient pas encore reçu d’ordres du haut-commandement, qui aurait peut-être invalidé l’attaque. Toujours est-il que leur ferveur fanatique, qui les a fait brûler les cadavres des vaincus même au cœur de l’attaque, a marqué l’opinion publique concordienne.

Le Concordat a immédiatement fermé son ambassade récemment ouverte à Asyos, rappelé ses ressortissants, et fermé ses frontières aux Aurorans. La crise diplomatique est majeure, et il faudra à l’Imperator bien gérer l’incident s’il veut pouvoir à nouveau commercer avec le Concordat.



République Terranne :

[L’évènement, bénéfique qui plus est, concernait la Hiérarchie. Mais vu qu’ils ne se connaissent pas, les Terrans colonisent à la place ^^]

Les Terrans ont enfin rencontré le peuple d’une ancienne colonie, en l’occurrence le Reich Aortium. Et, à leur grande surprise, ceux-ci sont considérablement avancés dans le domaine technologique, au point qu’en cas de conflit, la victoire de la République n’est pas certaine.

Pour compenser, le Conseil de l’Amirauté a décidé de coloniser le système Z-12, impropre à une implantation massive, mais riche en minéraux et métaux lourds. Les travaux sont déjà en cours pour installer de gigantesques chantiers navals, qui produiront flotte après flotte pour la République. Pour protéger ce site d’importance capitale, deux grandes forteresses spatiales ont été construites. Une en orbite autour de Z-12F, planète la plus éloignée du soleil. Et une autour de Z-12B, planète où sont situés l’essentiel des chantiers. En sus, une garnison terrestre permanente sera établie sur cette dernière planète, et des canons sol-espace seront construits pour empêcher tout assaut ennemi.

Une cité mineure est également en cours de construction sur Z-12C, qui sera protégée par une petite garnison et une flottille. Elle fournira le système en nourriture, énergie, services, et sera le lieu de permission des soldats terrans.



Fédération Britanienne : Système H19 (Union d’Irae)

La colonisation Iraetienne battait son plein lorsque les centres de surveillance alertèrent le commandement de l’Orage de l’émergence d’une flotte à proximité. L’Imperium honni les avait-il enfin retrouvés ? Etait-ce le début de la fin ? Pas le moins du monde. Les vaisseaux semblaient fonctionner via une énergie bien plus subtile que le plasma brut des Aurorans, et les lignes épurées tranchaient avec le style … Brut une fois encore des navires de l’Imperium. La flottille de Britannia qui venait d’apparaître à deux planètes de là semblait endommagée, à en croire les scans longue-portée.

Le commandant de la flottille ouvrit une ligne de communication avec la planète. Il se décrit comme étant le dirigeant de cette flotte d’exploration, ou plutôt de ce qu’il en restait. Se présentant comme étant un ambassadeur de la Fédération Impériale de Britannia, il était censé explorer les étoiles à la recherche de nations humaines ou avortiums.

Malheureusement pour lui, sa flotte est tombée sur un système non-répertorié déjà occupé par une race alien hostile, les « Vajras ». Ceux-ci ont décimé la flotte britanienne, qui s’est enfuit en direction d’un système qu’ils pensaient déserts afin d’éloigner les Vajras des centres de population britanniens.

Le commandant proposa deux alternatives aux colons. Soit ils contactaient leur haut-commandement pour demander des renforts, qui aideraient les Britanniens à combattre les Vajras. Auquel cas il risquerait d’y avoir des pertes, mais cela permettrait d’entamer les relations avec Britannia sur les chapeaux de roue. Ou bien de couper toute communication quelques semaines, le temps que les Vajras déciment les Britanniens. Ainsi, l’Union ne risquait pas de se retrouver en guerre contre une nation xénos, mais en même temps, elle perdait la chance de se faire un allié.

Le choix, une fois n’est pas coutume dans cette nation où Azael dirige tout, allait être dans les mains du chef de la colonie du système H-19.

_________________



Dernière édition par Alaric le Mar 21 Mai - 18:32, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gungauss
Contre-Maitre
Contre-Maitre
avatar

Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 27/08/2011

Votre Fiche Nation
Nation: République Impériale Chelovek
Dirigeant: Consulat Chelovek
Couleur sur la carte: Violet

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Lun 13 Mai - 18:02

Spoiler:
 

République Impériale Chelovek


Affaires internes

Dans le palais de Cadia, alors que les Consuls sont en réunion avec l'Amiral de la Flotte

Un jeune officier entre en courant dans la salle de réunion du Palais
-Amiral, nous avons une intrusion !

-Que se passe-t-il, Lieutenant ? lança le Consul Novgorod, qui était en plein discours

-Nous avons reçu un message d'une flotte de mercenaire ! Cette dernière propose ses services à la République. Le Lieutenant présente une tablette de données avec les exigences des mercenaires

-C'est une offre intéressante, dit l'Amiral Marcusius, mais nos ressources sont entièrement accaparés. Nous devons trouver une solution.

-Et si nous tentions tout simplement de les expulser par la force ? demanda le Consul Respublica

-Notre flotte n'est pas encore prête à affronter une puissance pareille. Selon les senseurs, la flotte mercenaire est relativement puissante. Nous prendrions de gros risques à tenter de les expulser. Vous pouvez disposer, Lieutenant.

-Bien, Amiral ! Le Lieutenant quitte la salle

-Nous pourrions annuler la commande militaire que nous avons effectué, et allouer le financement pour payer ces mercenaires, proposa le Consul Respublica.

-C'est une bonne idée, répondit le Consul Novgorod, mais il faudra immédiatement relancer ces productions une fois que nos finances le permettront. De plus, je pense que le Sénat ...

-Arrêtez avec votre Sénat, lança le Consul Ignas. Il est temps de mettre en place l'Imperium exceptionnel. Nos frontières sont menacés, et nous en sommes réduit à appeler des mercenaires à l'aide !

-Le Consul Respublica a raison, dit l'Amiral. Nous ne pouvons nous permettre de passer pour des faibles. Il nous faut mettre en alerte toutes les forces armées et nous préparer à l'offensive. Nous devons frapper les premiers si nous voulons avoir une chance de nous en sortir en vie !

-Mais ...

-Il n'y a pas de mais ! Cracha Ignas. Je retire personnellement les pouvoirs du Sénat et met en place l'Imperium ! Cette mascarade démocratique a assez duré. Allez prévenir le Sénat si vous le voulez, mais l'heure n'est plus à la discussion ! Nous devons agir pour le bien de la République.
Vous avez une heure pour présenter votre démission au Sénat. Je ferais de même juste après vous et j'appellerais à l'instauration de l'Imperium pour sauver la République.

------------------

Comme prévu, les Consuls déposèrent leur démission au Sénat. Malgré une tentative du Sénat de rejeter la demande d'Imperium, les Sénateurs acceptèrent, certainement parce que l'Amiral passait en revue une Compagnie de la Garde Républicaine devant les portes du Sénat.

Le Patres de la famille Respublica, Brutus Antonius Respublica, prend la charge de l'Imperium, conformément aux traditions et aux lois chelovek.
Immédiatement après son discours au Sénat, Brutus annonça l'annulation de la commande militaire (2C") afin de payer les mercenaires. Les Chiens du Vide servent dès à présent la République.

Deux des trois flottes de la République restent stationnés dans le système-mère de la République.
La flotte mercenaire, ainsi qu'une flotte républicaine, sont déployés en C-8, dans le système colonial Chelovek. Les forces déployées ont reçu l'ordre de se tenir prête à toute éventualité.

La guerre est proche ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pylz-killer
Administratum Dominus
Administratum Dominus
avatar

Nombre de messages : 659
Age : 24
Localisation : Aurora
Date d'inscription : 25/05/2008

Votre Fiche Nation
Nation: Imperium Auroran
Dirigeant: Impérator Ethan
Couleur sur la carte: Rouge

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Lun 13 Mai - 19:16


2301

Politique extérieure

Concordat :

L'Impérator en personne, après qu'aient eu lieu les répercussions de ce grave incident diplomatique, a cherché à contacter le Concordat. Point d'Adeptus Diplomatica cette fois-ci, l'évènement est bien trop grave pour être confié à des diplomates de bas rang. L'Impérator, donc, a envoyé personnellement un message pour présenter ses plus plates excuses et demander le pardon au Concordat.
Tout en sachant que de telles actions ne pourraient jamais rattraper la perte d'êtres chers, l'Impérator a tenu a faire savoir au Concordat que les responsables ont été châtiés comme il se devait. Et la punition pour haute désobéissance n'est rien d'autre que la mort.

(combien de points dois-je investir?)

Hiérarchie - Empire de Fiurenza :

Suite aux récents rapports de mouvements militaires importants en "Imperium" Chelovek, l'Adeptus Diplomatica a été envoyé en urgence vers la Hiérarchie et Fiurenza afin de prendre contact. Les velléités militaires Chelov sont en effet à peines dissimulées, et pourraient même menacer l'équilibre diplomatique de tout le Segmentum Nedghast. Aussi l'Impérium propose-t-il une alliance militaire d'urgence à ses deux contacts les plus proches. Nous nous devons de faire front commun contre la menace qui gronde. Sachez que, de notre côté, nos flottes se tiennent prêtes à combattre.

En attente de réponse.

Que Sa Lumière vous bénisse.

Reich Avortium - Commerce :

Suite a réception de message diplomatique de la part du Reich concernant le commerce (mp de Filo), l'Impérium lui a envoyé diverses coordonnées de lignes commerciales possibles. En bref, le commerce mutuel a été accepté.


Résumé


Contact du Concordat en vue d'améliorer les relations
Demande d'alliance militaire Fiurenza + Hiérarchie
Reich Avortium : acceptation des échanges commerciaux

Construction de la Station Spatiale Commerciale d'Asyos : 1 tour

_________________

"Humanity has always looked skyward for its true path..."

Les trois règles de l'admin :
-L'admin a toujours raison.
-L'admin en sait toujours plus que toi.
-Si l'admin a tord, se reporter à la première règle.


Dernière édition par pylz-killer le Mer 15 Mai - 15:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://illergan.free.fr
Technaugure
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 07/06/2011

Votre Fiche Nation
Nation: La Hiérarchie
Dirigeant: Primarque
Couleur sur la carte: Beige

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Lun 13 Mai - 20:49


Et pendant ce temps-là, sur le "Hierarchy News Network" :

The Chelovek "Imperium" : A direct threat to the Hierarchy ?

Les nouvelles sont sombres, à l'heure où la guerre semble se profiler contre le tout nouvel "Imperium" Chelovek. En pleine tractations diplomatiques visant à l'établissement de relations commerciales cordiales semblant pourtant bien engagées malgré les exigences de la Hiérarchie, la nouvelle d'un coup d'état dans la République a été reçu au grand désarroi du Secrétariat d'Etat. Ne sachant trop comment réagir au premier abord, la rapide annonce du déplacement de troupes et de l'emploi de forces mercenaires d'origine apparemment peu recommandable n'a pas tardé à interrompre net les discussion. Les diplomates cheloveks, face à un tel revirement de comportement, ce sont vus reconduire à la frontière, les projets d'accords en cours ayant été annulés.

Dans le même temps, les discussions entamées avec l'Imperium ont pris un tour nouveau, grandement facilitées par le revirement politique soudain de la République Chelovek. La proposition d'alliance, longuement étudiée, a été ajoutée aux clauses commerciales, et un accord de libre-passage des forces militaires visant à répondre à la récente escalade à la frontière a été signé.

La Hiérarchie, de façon inattendue, se retrouve donc côte-à-côte avec l'Imperium Auroran pour lutter contre la potentielle menace de l'Imperium Chelovek. Ces accords militaires et commerciaux ont été d'autant plus facile à faire passer auprès de la population que le récent succès du film "Event Horizon", de Roy Nesley, est devenu le plus gros succès cinématographique de l'Histoire de la Hiérarchie, pulvérisant les records d'entrée en salles. Avec lui, le film a apporté une grande vague de sympathie pour l'Imperium, présenté dans le film comme un allié de circonstances de la Hiérarchie après une attaque du Reich Avortium.

Parallèlement, les 3 flottes récemment modernisées se sont déployées en secteur Foxtrot-5, prêts à défendre le secteur contre l'éventuel envahisseur Chelovek.

Would you like to know more ?

Bonjour ! -Ssssch- Je suis Vorsalon, PDG de la Vorsalonian Ale Corporation. -Ssssch- Si la bière de la Vorsalonian est si bonne, -Ssssch- c'est parce que je m'engage personnellement pour garantir son goût et sa consistance ! -Ssssch- Chez nous, le houblon est sélectionné à la main dans les champs. -Ssssch-

Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire. -Ssssch- Achetez chez moi, pas chez nos concurrents qui exploitent des enfants ! -Ssssch-



Politique Extérieure : Alliance Hiérarchie-Imperium + Commerce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gungauss
Contre-Maitre
Contre-Maitre
avatar

Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 27/08/2011

Votre Fiche Nation
Nation: République Impériale Chelovek
Dirigeant: Consulat Chelovek
Couleur sur la carte: Violet

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Mar 14 Mai - 11:30

Spoiler:
 

République Impériale Chelovek


Affaires diplomatiques

Suite à la demande (MP) du Reich, une dépêche diplomatique (MP) a été envoyé aux représentants avortium.

Conscient de la situation explosive dans la région, la République a envoyé une dépêche diplomatique à la Hiérarchie (MP).

Aussi, la République annonce qu'elle garantit les frontières de la Hiérarchie, de l'Imperium Auroran et de la République de Fiurenza. Aucune atteinte à leur territoire ne serait faite par la République Chelovek.



Affaires militaires

La République prend les devants. Le Magistrat Brutus, en charge de l'Imperium d'exception, a pris le commandement de la flotte présente à C-8. La flotte républicaine et la flotte mercenaire engagent leurs mouvements offensifs contre le secteur E-14.
En attendant, l'Amiral Marcusius prend en charge la défense du système-mère de la République.(Si j'ai bien compris, je rédige le RP et je l'envoie au MJ pour qu'il fasse les jets ?)

La République saura défendre ses intérêts comme il se doit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corsica51
Modérateur en Chef
avatar

Nombre de messages : 452
Age : 25
Localisation : Nice
Date d'inscription : 14/10/2008

Votre Fiche Nation
Nation: Fiurenza
Dirigeant: Gabriel II
Couleur sur la carte: Jaune

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Mar 14 Mai - 14:37









Politique extérieur :

Réponse à l'Imperium Aurora -

Les diplomates de Fiurenza ont eux aussi eu vent de la militarisation accéléré de l'Empire Chelovek, grâce à nos amis cynosien et s'en inquiètent tout autant.
L'Empereur Gabriel II en tant que chef de la diplomatie et des armées s'est donc chargé du dossier.
La menace est bien réel et Fiurenza ne décevra pas son vielle ami auroran et compte bien montrer à ses voisins hiérarques et cynosiens des preuves de son amitié.
La flotte part immédiatement pour Cynosia (E-14) afin de protéger son ami.

République Terran – Des diplomates ont était envoyé en direction de cette République voisine afin de négocier l'ouverture d'ambassades et d'une ligne commerciale entre nos deux nations.

Commerce -

Le Consul Mézaël vient d'annoncer la création d'une ligne commerciale avec le Reich Avortium. Les diplomates des différentes nations se sont rapidement entendu sur l'accord devant les avantages mutuels que vont apporter l'accord.
En parallèle de cela, des diplomates ont était envoyé vers « The Hierarchie of the Death!!!!! » pour ouvrir, là-aussi, des échanges commerciaux.

Politique intérieur:


Beaucoup de temps s'était passé depuis l'expédition dans ce secteur. Il avait fallut préparer la flotte de colonisation, trouver des volontaires, préparer les défenses des vaisseaux, bref tout cela avait prit plusieurs mois.
Mais la flotte arriva enfin à bon port après plusieurs semaines de voyages:

« Le capitaine et l'équipage sont fières de vous annoncer que notre flotte est enfin arrivé à bon port. Nous nous apprêtons à sortir de l'ultra-espace, temps estimé avant l'arrivée 20 minutes. »

La voix retentissait dans tout le navire alors que Valéra préparait ses affaires.
Celle-ci avait déjà commencé à préparer ses affaires depuis bien un quart d'heure, excité qu'elle était à l'idée d'arrivé dans un nouveau monde. Elle voulait être l'une des premières à poser le pied sur cette nouvelle terre. Depuis qu'elle était toute jeune, Valéra rêvait d'étoiles lointaine, de nouveaux mondes et de rencontres avec des espèces inconnues.
Ce n'est pas un hasard si elle était devenu astro-physicienne et son télescope, que ses parents lui avait offert lorsqu'elle n'était qu'une enfant, était déjà soigneusement rangé dans ses valises.
Elle n'avait pas hésité une seconde lorsque le gouvernement avait annoncé cette nouvelle mission de colonisation. Elle avait alors tout abandonné, famille, amis, travail, afin de recommencer à neuf loin de chez elle.

Ses affaires enfin prêtes, elle sorti de sa cabine et s'avança en direction du pont. Elle était l'une des premières à faire la queue. Les yeux scintillant au possible, le sourire jusqu'aux oreilles, elle sautillait comme l'enfant qu'elle redevenait face à ce rêve devenant réalité. Elle observait à droite à gauche, les différentes personnes arrivant depuis le reste du vaisseau. Et soudain elle aperçu un homme, sortant de la foule. En pleine course, il sortit de la foule et se dirigea en courant vers le grand hublot donnant sur l'espace. Il avait un visage d'enfant, un visage doux, malgré sa barbe de plusieurs jours et semblait aussi excité qu'elle à l'idée d'arriver. L'on aurait cru voir un enfant juste avant de tomber dans le piège d'un britannien, toute content de recevoir des bombons.
Sans savoir pourquoi elle quitta cette queue qu'elle s'était empressé de rejoindre quelques temps plutôt et marcha dans sa direction. Valéra se mit à ses côtés, observant avec lui le fond de l'espace, puis se tourna vers lui.
Sentant un regard sur lui, il se tourna à son tour. Ils s'observèrent quelques secondes, sans mot dire et alors qu'il s'apprêtait à ouvrir la bouche une voix retentit à travers le navire.

« Mesdemoiselles, Messieurs, nous avons le malheur de vous informer que notre débarquement sera retardé. Le capitaine vient de m'informer que plusieurs formes de vie venait d'être détecté malgré les rapports contraires de nos expéditions. Il vous sera demandé de rester calme et d'attendre patiemment pour plus d'informations. Le capitaine est en ce moment même, en train d'essayer d'établir un contact. Celui-ci m'assure que notre flotte ne risque rien. Merci de votre compréhension. »

L'inquiétude commença alors à envahir le pont. Et alors que le bruit commençait petit à petit dans la salle, il se retourna de nouveau vers elle, haussant les épaules et lui dit tout souriant:

« Salut, moi c'est Valmire. »

Leur nouvel maison risquait finalement de ne jamais exister et pourtant, Valmire semblait bien loin de tout ces problèmes.

(A toi Estelle!)

Défense -

Devant la guerre qui s'approche des crédits exceptionnels ont était mit au service du ministère de la défense. D'ici à l'année prochaine, cinq nouvelles flottes seront construites afin de protéger Fiurenza évidemment, mais surtout pour partir aider nos amis.
L'équipement tant offensif que défensif des vaisseaux à d'ailleurs était revu à la hausse tout comme les défenses sol-espace des planètes de l'Empire. La guerre approche et personne ne serait dire le temps que celle-ci va durer.
Nous nous devons d'être préparé à tout éventualité.


Résumé - 
Construction de la station de commerce : 1 tour
-> Pour le Mj : 2 points investis en diplomatie avec le Concordat
1 point investi avec la République Terran
Construction de cinq flottes : 1 tour
Construction de défenses (4points) : 1tour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filotas
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1151
Age : 26
Localisation : Nice
Date d'inscription : 25/05/2008

Votre Fiche Nation
Nation: Reich Avortium
Dirigeant: Kaïser Falco Nova
Couleur sur la carte: Bleu prussien

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Mar 14 Mai - 20:15


Le Reich Avortium

An 2301.

Système Z-26, orbite de Baden, flotte du duc Folrichter Nova à proximité de la lune.

Sur le pont de commandement de l'orb Mond du duc Folrichter Nova, le personnel était tétanisé. Crispé devant l'écran géant encore en lien avec les Scrins. Devant cette apparition aussi soudain qu'inattendue, le duc Folrichter n'avait pas encore pris ça décision. Les mots avaient du mal à sortir.
"Que faire ? Et si ils étaient hostile et voulaient en réalité nous massacré une fois notre dos tourné ?"
Il observa l'extraterrestre longuement mais ne devinait pas la moindre expression sur l'étrange visage du scrin.
"Si ils avaient voulus nous tuer, ils nous auraient attaqué depuis longtemps. Leur technologie de furtivité à trompé nos radars, nos infrarouges, et tous nos instruments modernes de détection. Nous serions probablement déja mort à l'heure qu'il est. Ils sont peut être honnêtes. Peut être éprouvent ils vraiment de l’enthousiasma à vouloir défendre le territoire de B-Machine.
Un présent de Dieu ? Peut être, mais quel drôle de présent ! Je dois prendre une décision. Tirer le premier et ne pas prendre de risque ou leur faire confiance..."

Le duc s’éclaira la voix d'un toussotement puis droit comme le noble duc qu'il est il fit un pas en direction du scrin.

-J'entend bien votre souhait de La défendre. Aucun avortium du grand Reich n'irait à l'encontre de cette offre aux intérêts de la B-Machine. J'accepte de vous écouter, au nom de la famille Nova, de la flotte, des avortiums et du Reich votre dévotion à Sa cause. J'en référais au Kaïser, la décision finale lui appartient. Restez en attente.

"Quelques heures plus tard, les communications avec les scrins sont de nouveau rétablies"

-C'est d'accord , fit le duc Folrichter devant l'écran géant. Le Kaïser et l'Eglise de l'Unité sont honorés de votre offre d'alliance. Nous défendrons cote à cote la cause de la B-Machine - jusqu'au dernier jour.

--------

Chaque systèmes solaires nouvellement colonisés sont sous la gouvernance d'un duc de la famille Nova. Ils sont libres de gérer leur territoire comme bon leur semble, mais doivent répondre devant le Kaïser, gouverneur de Zéta-Nova et aussi observer les conseils du Patriarche et de son clergé présent à leurs cotés.

Chaque duc dispose de sa propre flotte personnelle, actuellement en construction dans les chantiers navals du Reich.

Chantiers navals

Les positions de la nation aillant bientôt atteins leurs limites, la consolidation des frontières est à l'ordre du jour ainsi que la construction de stations spatiales de commerce car en effet c'est l'heure des ouvertures commerciales. l'Imperium Auroran, la République impériale de fiurenzienne et chelovek, Cynosia, la République Terranne et la Fédération Imperiale Britanienne ont acceptés d'ouvrir leur marché à celui de du Reich Avortium.

Station commerciale

---------------

La guerre des "peaux", surnom donné au conflit qui sévit à l'est du secteur Nedghast par un comédien avortium qui aurait déclaré dans un interview : "Les cheloveks vont leur faire la peau à ces cynos ! Qui se vent très chère d’ailleurs..." le gouvernement à quand même demandé à cet homme de surveillé son langage quand il s'agit de vies qui sont mise en jeu. Un ministre aurait d’ailleurs répliqué "Ne vendez pas la peau du cynos avant de l'avoir tué, mon bon monsieur!"

Plus sérieusement, que Kaïser à adressé un message de paix en brandissant l'argument des droits des peuples à disposer d'eux même. Les Chelovek doivent rester dans leur territoire légitime et ne doivent ni priver Cynosia de ses possessions officielles et inversement que la République Chelovek ne soit pas non plus amputé de son territoire. Mais le chef du gouvernement du Reich à précisé qu'il n'entrerait pas dans le conflit mais que la manière don la guerre se déroule et se termine aura des répercutions diplomatiques sur les relations avec le Reich. Aussi bien du coté Chelovek que des cynosiens et de ses allies. La destruction totale d'une nation serra inacceptable.

Le fantôme de 39-45 hante encore la mémoire des avortiums (ancien allemands sur Terre) et le Reich est donc très hostile aux actes de barbaries.

"-La confiscation de l'Alsace et de la Loraine à été une trés mauvaise idée, tout comme le fait de confisquer un système à une nation. Le génocide contre la minorité juive fut aussi une mauvaise idée, de même que la destruction total d'un peuple. C'est pourquoi je ne reconnaîtrait aucune frontière à l'est autre que celles actuelles qui sont les seuls légitimes. Quel que soit l'issus de la guerre."
La déclaration du Kaïser à été retransmis un peu partout dans le secteur."

------------

Le grand Reich avortium compte 4 systèmes solaires, plusieurs dizaines de planètes et 6 étoiles. La capitale Zéta-Nova à donné son drapeau au Reich Avortium à une époque ou celle ci était la seul planète habitée par des avortium.
Historiquement, le drapeau est une dérive du drapeau que brandissaient des nouveaux partisans de l'Unité à l'époque ou B-Machine était encore parmi nous.

Mais les choses ont changés et les ducs gouvernants les nouveaux systèmes ont demandé à avoir leur propre drapeau. Comme les régions d'un pays qui brandis fièrement son identité par son drapeau. Mais du coup, le drapeau du Reich ne convient plus pour fédérer les avortiums. Le Reich ne se résume pas à Zéta-Nova et son drapeau ! C'est pourquoi, avec l'accord du Patriarche, du Kaïser et des nobles ducs, un nouveau drapeau remplacera l'actuel. Il est plus proche de la culture avortium et moins ostentatoire sur sa religion et surtout il ne représente pas simplement la capitale mais l’ensemble des planètes du Reich.


Le Reich Avortium

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilh
Chef d'escadron
avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 09/05/2013

Votre Fiche Nation
Nation: Union d'Irae
Dirigeant: Commandant Azael Dandelion
Couleur sur la carte: Bleu foncé

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Mer 15 Mai - 0:18

Union d'Irae







An 2302

La catastrophe ne pouvait pas plus mal tomber. Non pas qu’il y ait eu un moment idéal pour les catastrophes, mais celle-ci mettait les nerfs d’Azael à rude épreuve, alors même qu’il semblait être appelé à servir sur tous les fronts à la fois.
Il avait conscience que tous les regards étaient braqués sur lui, craintifs pour la plupart, guettant sa réaction. Cela l’agaça encore plus. La journée avait pourtant bien commencé, malgré les nuages noirs qui s’était amoncelés au-dessus de Nor’Vean : un compte-rendu des missions de colonisations entreprises quelques mois auparavant, présenté le matin même par le capitaine Säxnas, prouvait qu’elles avaient été de franc succès, les Xénos rencontrés ayant été plus que coopératifs. Si quelques-uns, d’abord méfiants ou peu intelligents avaient d’abord essayé de repousser l’envahisseur, la plupart s’étaient soumis sans faire d’histoire, trop heureux d’accepter les cadeaux envoyés d’Irae. Azael avait insisté pour qu’on leur expose bien tous les avantages qu’il y avait, malgré quelques difficultés à se faire comprendre de certains, à intégrer l’Union d’Irae. Ils resteraient libres et indépendants, mais des bases militaires et des colonies civiles viendraient jouxter leurs propres territoires. En échange de leur aide, de leur contribution et au développement à l’extension de l’Union, ils en partageraient les ressources et la grandeur. Ils seraient intégré et protégés comme les propres enfants de la nation d’Irae, et n’auraient plus à craindre les Vajras, peuple hostile et belliqueux, frontalier aux systèmes colonisés. C’était surtout cet argument qui avait fait pencher la balance en la faveur d’Irae auprès des Xénos locaux, chefs de leurs petites tribus, qui ne connaissaient que trop bien la menace Vajras. Azael, lui, l’avait découverte en même temps que ses hommes durant leurs missions de colonisation et d’exploration. Il s’agissait de Xénos guerriers, qui attaquait toutes les autres races et pillait leurs ressources. Ils semblaient fascinés par les combats et le sang, adulant plus que tout ce qu’ils pouvaient gagner par le fer plutôt que par l’or. Et Azael avait découvert en même temps que les autres Xénos, des mystérieux et reclus Auyaris de la planète rocheuse Foehn aux paranoïaques Gordiens de la venteuse Zéphyr, en passant par les étranges Polypes de Khamsin, craignaient tous les raids Vajras. Ils n’avaient jamais vraiment songé à s’allier, et la plupart ne possédaient même pas la technologie nécessaire pour ce faire, ou même pour voyager correctement dans l’espace, et ça n’avait rendu les choses que plus difficile pour eux. La promesse de protection et de tranquillité en échange de leur contribution au bon fonctionnement de l’Union avait tous fini par les convaincre de s’allier à Azael sans combattre. La plupart semblait même être des peuples foncièrement pacifiques, qui n’aspiraient qu’à ce genre d’alliance. Ils n’étaient pas nombreux, mais l’Union les aiderait à se développer également, s’ils le souhaitaient. Mais pas trop non plus, pas tant qu’on n’était pas sûr de leur loyauté indéfectible. Mais Azael se sentait optimiste de ce côté-là, et la curiosité que lui inspiraient ces peuples non humains était contagieuse. Déjà dans les petites colonies qui s’installaient dans leurs environs, on commençait à apprendre leurs coutumes et leurs langages pour mieux leur enseigner celles de l’Union. Ils étaient aussi des sujets d’études parfait pour les scientifiques comme pour les anthropologues et sociologues Iraetiens, ravis de pouvoir élargir leurs connaissances des communautés extraterrestres, se prenant à rêver d’un monde pluriculturel uni sous la bannière d’Irae. Tout fonctionnait si bien qu’ils avaient même envoyé de nouvelles missions d’exploration et colonisation dans le système au sud de celui d’Irae.
Mais toutes ces pensées idéalistes s’étaient évanouies dans l’esprit d’Azael au moment où la station orbitale A-4 s’était écrasées sur Nor’Vean. C’était l’un des plus gros complexe d’usines d’armement de l’Union, et ce déplorable accident avait causé des dommages matériels très importants et des pertes humaines irréparables. Un échec cuisant pour tout le système de production, actuellement à l’arrêt à cause de cet épouvantable contre temps. Le plus gros des troupes en faction dans les systèmes proches avaient été réquisitionnées pour venir porter secours aux civils autant que pour sécuriser et commencer à déblayer la zone accidentée, s’étendant sur une dizaine de kilomètres carrés. Les choses commençaient à s’agencer comme il le fallait, les secours finissaient par s’organiser. Azael avait été clair lors de son annonce officielle, retransmise quelques minutes plus tôt sur toutes les télévisions des planètes de l’Union : il exigeait que chacun apporte son aide dans la mesure du possible. Les victimes étaient des citoyens d’Irae, et tous devaient se serrer les coudes dans l’adversité. Il ne s’agissait que d’un déplorable accident, et il fallait surmonter ça avec la force de volonté qui caractérisait les Iraetiens. Il avait conclu son discours en adressant ses condoléances aux familles des victimes et en les assurant de son soutien, moral et matériel.
Il avait fait preuve d’un flegme déconcertant, qui s’était évanoui sitôt les caméras éteintes, et désormais tout le monde guettait le moment où il avait enfin la colère qu’il semblait contenir, mais il continuait à faire les cent pas dans la salle de conférence, réfléchissant activement, sans dire un mot. Il aurait apprécié que ces idiots arrêtent de le regarder comme ça, ils avaient l’air idiot. Et ça l’empêchait de se concentrer correctement. Il avait pourtant cru engager des conseillers intelligents pour l’assister dans sa tâche, mais parfois il avait vraiment l’impression qu’ils ne servaient pas à grand-chose d’autre qu’au décorum. Et il avait réalisé que certains, pourtant officiers recommandés et excellent militaires, n’étaient pas franchement des bêtes de courses quand il s’agissait de régler d’autres types d’affaires liée à la politique interne. Des fois Azael, dans des accès de colère froide, songeait à dissoudre son Conseil pour de bon, puis se rappelait qu’ils étaient là pour servir de valve de sécurité plutôt qu’autre chose de toute façon. Ils n’étaient là que pour le canaliser, pour lui rappeler qu’il ne devait pas se comporter comme l’Empereur despote de l’Imperium, même si, somme toute, il restait seul maître à bord. Ces types, parfois utiles parfois non, des fois judicieux, d’autres pas du tout, étaient, contrairement à lui, complètement remplaçables, mais il avait besoin d’eux. Car aussi craintifs de sa personne qu’ils pouvaient l’être parfois, ils n’en demeuraient pas moins des ministres compétents, et il connaissait l’importance d’écouter les points de vue, les conseils, et de déléguer le travail quand il le pouvait. Certains, les plus diplomates, car tous évitaient de le mettre en colère, avaient même le cran de s’opposer à ses décisions quand ils le pensaient nécessaire, ce qui était plutôt rare malgré tout. Les lois et les mesures militaires politiques à mettre en œuvre, et même la plupart des décisions dans leur ensemble étaient généralement soumise au vote, plus par tradition que par réelle nécessité, parce que finalement, tout le monde se rangeait toujours à l’avis d’Azael. Il était plus vieux qu’eux, et avait connu les débuts d’Irae. Il avait bâti Irae. On lui vouait respect et confiance, car il savait ce qui était bon. Et il reconnaissait volontiers quand une idée était meilleure que la sienne, même si ça n’arrivait pas souvent non plus. Sans ses conseillers, il savait aussi qu’il risquait de déraper, et de laisser son tempérament l’emporter… Il avait peur de ce qu’il pouvait devenir s’il gouvernait seul. Des fois, leur seule présence, leur participation à la mise en œuvre d’un projet, suffisait à lui rappeler que s’il s’en séparait, il savait qu’il finirait par ne plus céder de pouvoir à quiconque. Et qu’il adorerait ça. Car il avait appris à aimer le pouvoir avec le temps, lui qui dans ses jeunes années, cachés parmi les rebelles de l’Imperium à Asyos, se refusait à y participer. Force était de constater qu’avec le temps, les gènes transmis par son père et les responsabilités qui lui incombaient, avait fini par lui donner le goût du pouvoir et de la puissance. Alors, il devait être prudent à ce propos, et le simple d’y penser suffit à le radoucir, ce qui détendit manifestement ses ministres. Bon, ils n’étaient pas si idiots que ça, peut-être s’était-il un peu emporté.

Et puis tout n’allait pas si mal après réflexion. En ce qui concernait l’accident, il allait faire régler les problèmes au plus vite et la production reprendrait de plus belle. Il ferait rebâtir la station orbitale et ses usines, ferait doubler les inspections et renforcerait leur protection grâce aux arrivages de titane des mines découvertes sur Khamsin. Il ferait même construire une nouvelle station, dans la foulée, pour doubler la production et compenser les pertes engendrées pendant cet arrêt momentané. Si ses finances suivaient s’entend. Il aviserait. Ce ne devrait pas être trop difficile, les ressources provenant des systèmes et autres planètes colonisées par arrivage régulier approvisionnaient parfaitement les autres usines de fabrication et d’armement situées sur les planètes coloniales, qui elles tournaient encore et ne devaient pas s’arrêter. Pour le reste, les choses se présentaient de manière plutôt positive, les explorations se poursuivaient, les colonisations étaient en bonne voie, et ses éclaireurs avaient aussi fait une découverte intéressante. Au nord de leur système B-13 dit Alizé, baptisé ainsi pour la douceur du climat de ses planètes comparé à celui d’Irae, ils avaient découvert un système déjà colonisé… Ils l’avaient détecté quelques temps auparavant, sachant déjà qu’il s’agissait d’une zone contrôlée par des descendants d’Asyos, mais ils ne savaient pas encore vraiment de qui il s’agissait. C’était pourquoi il avait envoyé des espions, ses meilleurs agents, trié sur le volet par leurs instructeurs puis approuvés par le conseil et Azael lui-même, pour s’aviser de la situation politique en place dans le système en question, le C-8, et évaluer s’il s’agissait d’une menace potentielle ou non. Et ce qu’il avait appris l’avait interpellé : là-bas, dans un empire qui se nommait lui-même Imperium –encore un !- Chevolek, les choses paraissaient extrêmement instables. Ceux-ci avaient apparemment déclaré à un système adjacent, celui des Cynos, qui paraissait en difficulté, alors qu’au nord de ses colonies, ce petit Imperium prétentieux semblait subir une lourde pression politique et la menace d’une autre guerre. Azael et son conseil avaient rapidement analysé la situation, et pour une fois le débat avait été vif : n’était-il pas le moment pour eux de se manifester ? Pouvait-il décemment s’interposer auprès d’un autre empire ? Etaient-ils assez forts ? Qu’en tireraient-ils et surtout qu’y risquaient-ils s’ils décidaient d’entrer en lice ? Pourquoi le faire ? Les questions avaient fusé dans tous les sens, et finalement, se fiant aux rapports favorables des espions et à son instinct Azael avait tranché, et son conseil avait suivi, d’une majorité loin d’être unanime. Ils avaient décidé d’en tirer parti et de s’engouffrer dans la brèche qui s’offrait à eux. Un petit système manifestement inconscient et arrogant comme celui-ci ne pourrait sûrement pas opposer une trop forte résistance, surtout si, comme ses informateurs le précisaient, ils subissaient également la pression d’autres puissances galactiques de par le nord. Si le système de Chevolek semblait voué à l’échec de toute façon, se positionner contre lui ne pouvait être qu’un atout, légèrement opportuniste, certes, mais un atout quand même. Aider les Cynos pourrait être une opportunité à saisir, et une participation aux combats un moyen pour Irae d’asseoir sa place dans la galaxie et de se dévoiler enfin comme une puissance à prendre en compte.
Azael avait d’abord décidé qu’il était contre la guerre, sauf pour l’Imperium quand un jour il le pourrait, si son peuple le suivait, mais l’exception lui paraissait tolérable pour le coup. S’il pouvait faire connaître et reconnaître l’Union d’Irae par les autres nations fortes, et entreprendre des relations diplomatiques celles-ci, ce n’était qu’un petit mal pour un grand bien. Un coup d’éclat ne pourrait qu’aider à faire mieux briller Irae. Et pour ça, ils allaient attaquer le système C-8 Chevolek.

Mais l’intervention armée que l’Union d’Irae planifiait désormais allait devoir attendre encore un tout petit peu, le temps qu’Azael finisse de gérer ses affaires internes, et surtout que sa flotte soit rapatriée… car il l’avait envoyée aux confins du système H-19 de l’Union, dit Sirocco, pour prêter main forte à une escouade Britannienne en difficulté qui avait réclamé leur aide, prise en embuscade par les décidément intenables Vajras. Choisir de les aider n’avait pas été un choix très difficile pour le haut commandement : l’Union était déjà en ouvertement opposée aux exactions de ces Xénos agressifs, les attaquer ne leur coûterait donc pas grand-chose, d’un point de vue moral, et les avantage seraient nombreux s’ils parvenaient, de ce fait, à établir un premier contact positif avec la nation Britannienne.
Azael laissa s’échapper un soupir, las mais néanmoins rasséréné :
- « Bien. Nous allons tous nous mettre au travail pour régler ce petit aléa au plus vite, messieurs. Allez m’attendre dans le bureau de gestion des crises… et faites demander à ce qu’on nous serve à dîner là-bas, ajouta-t-il après une seconde de réflexion. La nuit risque d’être longue. »
Les ministres acquiescèrent, la mine grave, le saluèrent de manière très formelle, puis prirent congé. Alors que le capitaine Säxnas s’apprêtait à en faire autant, Azael l’apostropha.
- « Non, pas vous capitaine. J’ai des questions vous poser.
- A vos ordres monsieur. »
Azael referma les portes de la salle de conférence, pourtant située à plusieurs mètres, en agitant simplement la main dans sa direction, et s’assura qu’ils étaient bien seul avant de continuer.
- « Parlez-moi des avancées du Projet BioFire ».

***

Kelly éteignit l’écran de télévision dès que l’annonce officielle du Commandant Dandelion se termina sur les premières notes de l’hymne nationale de l’Union. Tout le monde, dans la salle de repos du croiseur, avait suivi son discours avec attention, mais personne ne protesta quand elle coupa tout. Ils savaient tous que de toute façon, désormais, tout ce qui tournerait en boucle sur les chaînes officielles, ce ne serait que les images amateurs du crash de la station, et les mêmes journalistes qui répéteraient sans cesse les mêmes choses, mais alourdiraient à chaque fois un peu plus le bilan des pertes et leurs estimations financières quant aux coûts de reconstructions.
La jeune lieutenant s’étira avec fatigue et lassitude. Il lui semblait que depuis qu’elle avait été affecté sur le croiseur Storm-117, ses nuits n’étaient plus vraiment réparatrices… sans compter que les combats s’enchaînaient avec les Vajras, particulièrement hostiles dans cette région du système, et c’était d’ailleurs à cause d’eux, ou grâce à eux, c’était selon, que la flotte été entrée en contact avec les Britanniens quand ils avaient reçu leur appel de détresse. Ils avaient été pris de cours par les Xénos, submergés par le nombre, et le Haut-Commandement, aussitôt informé, avait donné l’ordre de leur porter secours. Les subtilités politiques de la manœuvre échappait à Kelly, mais elle se doutait bien qu’il y aurait des avantages à avoir un premier contact engageant avec une nouvelle civilisation humaine, mais elle n’était pas sûre qu’ils puissent faire confiance aux Britanniens. Pour elle, les Iraetiennes s’en sortaient très bien tout seul, et c’était même leur force principale, celle qui leur avait permis de survivre et de se développer loin du reste de la galaxie. Mais son avis importait peu, elle n’était qu’un modeste officier de l’aéronavale, pas une politicienne. Le Commandant Dandelion savait ce qu’il faisait, et son rôle à elle, c’était d’obéir. Cet homme l’impressionnait. Elle avait vingt-quatre ans, et aussi loin que remontaient ses souvenirs, le chef de la nation avait toujours eu cette même apparence de jeune trentenaire à la beauté froide. Sans doute grâce à ses gènes démoniaques, qui n’étaient un secret pour personne, mais qui n’étaient pas un danger, elle en était sûre. Dans le cas contraire, Irae ne serait jamais devenue ce qu’elle était.
Avoir aperçu son visage à la télévision l’avait troublée, car il avait arboré la même expression grave et cérémonieuse lorsqu’elle l’avait vu en vrai, une seule fois, trois ans auparavant, quand elle avait été diplômée de l’école des officier. Figurants parmi les dix meilleurs de sa promotion, Kelly avait reçu les honneurs, et surtout celui de serrer la main du Commandant Azael Dandelion en personne, venu les féliciter. L’instant où sa main glacée avait enserrée la sienne avec poigne l’avait profondément marquée. Elle se souvenait parfaitement sa grâce féline quand il se déplaçait d’un diplômé à l’autre pour leur remettre leur ruban, sa démarche souple et silencieuse, et chaque détail de son visage, de ses yeux couleur d’argent à ses cheveux de jais, en passant par sa bouche fine, mais étrangement sensuelle quand elle souriait, et surtout, elle se souvenait de sa marque. Arabesques d’argents, veines ou cicatrices, elle ne savait pas très ce dont il s’agissait, mais elles recouvraient la moitié de son visage, à peine dissimulées par ses longues mèches d’encre.
- « Eh Kelly ? A quoi tu rêves comme ça ? lui lança Leo, moqueur. »
La jeune femme s’empourpra légèrement, et se détourna sans répondre à son camarade. Pas question d’admettre qu’elle en pinçait pour le Haut Commandant, l’homme le plus puissant et le plus inaccessible de toute l’Union d’Irae, et que son cœur s’emballait dans sa poitrine à chacune de ses apparitions publiques. Tout ça parce qu’un léger sourire, lors d’une cérémonie banale, l’avait faite craquer. La seule personne avec qui elle aurait voulu en parler, c’était Carol, sa petite sœur, mais elle n’avait plus eu de contact avec elle depuis que celle-ci avait été recrutée, au sortir du lycée, l’année dernière. Tout ce que Kelly savait, c’était que sa sœur avait postulé pour accomplir son service militaire, comme elle, qu’on lui avait fait passer des tests, puis qu’elle avait été affectée dans une destination secrète. On lui avait interdit d’en parler, et depuis, la famille de Carol n’avait eu que très peu de nouvelles, dans un premier temps, puis plus du tout. Kelly était partagée entre l’inquiétude et la fierté, car si ça sœur avait été choisie pour participer à un programme confidentiel, c’était sûrement qu’elle avait un potentiel extraordinaire. Mais elle aurait bien aimé avoir de ses nouvelles. La seule chose qu’elle avait appris, lors de leur toute dernière conversation, c’était que le projet s’appelait Bio quelque chose. Rien de plus. Ensuite la communication avait été coupée.
- « A vos postes de combats ! grésilla soudain une voix dans les hauts parleurs. Vaisseau Vajras en approche ! »

***

Alors qu’il terminait tranquillement son château de cartes, Sam Maxwell le vit encore une fois s’effondrer sous ses yeux, poussant un soupir excédé, largement couvert par les moteurs vrombissants de l’appareil en approche. Il détestait son affectation ici, dans cette colonie lointaine et à peine développée, dans un spatioport miteux, alors que lui aurait voulu travailler comme pilote sur de véritables croiseurs, par sur de petites corvettes d’explorations. Il voulait être pilote de combat, pas de tourisme bon sang ! En plus, à chaque navette qui décollait ou atterrissait, le souffle détruisait ses œuvres de cartes. Décidément, c’était encore une sale journée. Il se tourna pour jeter un regard mauvais vers les coupables, mais au lieu de ça, il fronça les sourcils, et resta perplexe une seconde. Ce vaisseau-là ne ressemblait pas, mais pas du tout à ceux de l’Union. Et il était bien plus gros que toutes les navettes que le spatioport de Norther. Sam secoua la tête et s’arracha à sa stupéfaction. Qu’est-ce que c’était que ça ? Pourquoi la tour de contrôle n’avait-elle rien signalé ? Un truc de cette taille entrant dans l’atmosphère, ça devait se voir non ? Ou alors… il jeta un coup d’œil vers l’omni-tech à son poignet. Il était encore éteint. Ce qu’il pouvait être idiot parfois ! Et il se sentit encore plus stupide alors qu’il vit arriver tous les marines de la base, en formation, et les corvettes en vol situées assez près revenir vers le port aussi sec. Le comité d’accueil, lui, au moins, avait été prévenu à temps.
Sam attrapa un petit nouveau par l’épaule, l’empêchant d’aller plus loin, et lui demanda :
- « Qu’est-ce qui se passe ici, bordel ?
- Un vaisseau étranger sergent, lui répondit la recrue en saluant. Il vient de violer nos frontières spatiales et aériennes sergent. Tout ce que je sais d’autre, sergent, c’est que le capitaine Hawk vient d’ouvrir une fréquence de communication avec eux. »


Résumé :
 Colonisation système D-25

 Réaction à l’événement mauvais : grosses pertes civiles et financières, ralentissement de la porduction, 3 C" en dépenses spéciales pour "Accident Industriel".

 Envoi d’espions dans le système Chevolek C-8, récupération de rapport et analyse de la situation politique.

C-8 : Target Locked

 Contact engagé avec Britannia (réaction à l’événement PNJ : Aide envoyé contre Vajras).

 Premier contact avec Fiurenza.

 3 flottes en construction + 1 opérationnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 02/06/2011

Votre Fiche Nation
Nation: Le Vide.
Dirigeant:
Couleur sur la carte: Plusieurs.

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Sam 18 Mai - 0:28

Qu'est-ce qu'un event "libre" ?:
 


Evènements du tour (tour 2)



Concordat :

Dissensions ! Au sein du Sénat Concordien, les désaccords se font de plus en plus violents quant à la marche à suivre vis-à-vis de l’Empire Sheevat. Tandis que le mouvement dit « Tranquille » souhaite préserver la paix et la sérénité dans le Concordat, de plus en plus de sénateurs se radicalisent. Rejoignant le mouvement dit de « l’Epée Enflammée », ils souhaitent voir davantage de militarisation, et des actions directes prisent à l’encontre de l’Empire des Sheevats.

Certaines espèces du Concordat se satisfont de moins en moins de leur situation, et beaucoup voudraient pouvoir récupérer leur planète-mère. Certes, les Sheevats ne poursuivent pas ceux qui sortent de l’Empire, mais cela n’apaise pas les rancœurs pour autant. L’Epée Enflammée rassemble de plus en plus de sénateurs, et à travers eux, l’organisation accumule troupes, vaisseaux et puissance industrielle. Et ce, malgré les avertissements des Tranquilles, qui arguent que de telles actions ne feraient que fragiliser les frontières Concordiennes face aux différentes civilisations belliqueuses du Secteur.

En tout cas, une chose est sûre. Si la tendance ne s’inverse pas rapidement, le Concordat lancera bientôt ses premières expéditions dans l’Empire Sheevat. D’abord, à petite échelle, sûrement croiseur par croiseur. Puis, si ces expéditions sont productives, les forces Concordiennes pourraient bien engager des flottes entières pour repousser les frontières Sheevat.



République Terranne :

Mystères ! Les différentes nations du Secteur Nedghast ont pu détecter sur leurs systèmes de surveillance interstellaires que les flottes-ruches des Tryclons sont de plus en plus actives. Elles se réveillent petit à petit de leurs sommeils, parfois s’éveillant dans des mondes supposés morts, ou de petites lunes.

Ces flottilles se dirigent toutes vers la République Terranne. Presqu’aucune nation ne connaît actuellement l’existence de la République, mais tous peuvent calculer où ces flottes convergent. Pourtant, les Terrans semblent s’en sortir parfaitement, et seuls quelques vaisseaux Tryclons endommagés parviennent occasionnellement à fuir en ordre dispersé. Les navires Terrans ne partent pas à leur poursuite, trop occupés à repousser les Tryclons qui viennent invariablement s’écraser contre la Flotte Républicaine.

Qu’est-ce que cela peut bien signifier ? Les Terrans ont-ils fait quelque chose pour courroucer les Tryclons ? Ces derniers considèrent-ils les terriens comme une menace majeure ? Ou bien les implications sont-elles plus profondes encore ? Le seul moyen de le découvrir serait d’envoyer des espions ou une flotte… Et d’établir le contact avec la République. Pour le meilleur ou pour le pire.



Fédération Britanienne :

L’Armée Britanienne a lancé un grand projet au-dessus de Verghast, visant à lui donner l’ascendant dans les guerres de demain. Une immense station orbitale, de la taille d’une petite lune, uniquement dédiée au calcul et au traitement d’informations. Protégée par une flotte entière, elle deviendra bien vite le cœur du Réseau Britannien.

Une telle installation était nécessaire. Elles existaient avant la Guerre Civile Britannienne, mais la population Dyclonius déclinant, le gouvernement n’avait pas jugé nécessaire d’en construire de nouvelles. La guerre contre les Vajras monopolisant déjà assez de ressources. Flottes après flottes, Britanniens et Vajras s’affrontaient dans les limites sud du Secteur Nedghast, empiétant parfois sur les plates-bandes de l’Empire Sheevat, provoquant occasionnellement des batailles tripartites.

Mais avec la découverte de l’Union d’Irae, et leur soutien militaire –même si pour l’instant, juste temporaire- ; La Fédération peut se permettre de se lancer dans la construction de cette station, dont le nom sera C.H.E.S.S.3, et qui devrait être achevée l’an prochain. En plus de traiter les informations du Réseau, elle pourra également être utilisée comme station de piratage pour la guerre informatique, pouvant aller jusqu’à pirater des vaisseaux ennemis entiers, et assiéger électroniquement une planète entière. Ce qui correspond tout à fait au style général de l’Armée Britanienne.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filotas
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1151
Age : 26
Localisation : Nice
Date d'inscription : 25/05/2008

Votre Fiche Nation
Nation: Reich Avortium
Dirigeant: Kaïser Falco Nova
Couleur sur la carte: Bleu prussien

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Sam 18 Mai - 10:55


Le grand Reich Avortium

An 2301.

Archéologie - Zéta-Nova/V26

Incroyable ! Qui l'aurait crut ? Une société mystérieuse étrangère s'empresse de contacter le gouvernement pour obtenir une autorisation pour un projet de fouilles archéologiques sur la planète capitale, en plein milieu de nul part dans une lointaine contrée sauvage en plein désert de sable à plusieurs milliers de kilomètres de Zéta-Nova, la ville qui porte le même nom que sa planète (ou l'inverse plus exactement).

L'équipe avortium avait pour mission de seconder et de guider, fort de sa connaissance des contrés sauvages de la planètes, l'équipe de fouille de la fondation Moëbius don il ne savait rien du tout ! Mise à part qu'ils avaient reçus le financement directe du gouvernement avortium pendant toute une année complètes et qu'il devait rédiger quotidiennement un rapport sur l'avancement du projet archéologique. Quelle serrait les découvertes révélées au grand jour ? Depuis combien de temps ces ruines sont tels sur la planète ? Qui les a construites ? Dans quel but ?

L'équipe avortium et son gouvernement qui assistait les chercheurs de Moëbius ignorait comment la société secrète avait découverte ces ruines sans même avoir foulé le sol de Zéta-Nova. Un grand mystère, mais l'encadrement militaire du projet devrait suffir à prévenir toutes tentatives préjudiciables pour le Reich, enfin c'est se qu'espérait l’équipe avortium qui s'était étonné du manque de curiosité envers une question aussi cruciale. Ou alors ils savent mais ne le disent pas. Peu importe, d'ici un an, le mystère serra éclairci.

--------------------

Patriarche Florence Batista

Dans la serre de son chateau, Florence Batista prennait soin de ses plantes. Tous les soirs il leur rendait visite et s'assurait qu'elle ne manquait de rien grandir et fleurir. Il n'y avait là que des fleures génétiquement moddifiée pour les rendres à la fois plus belles et singulières car aucune d'entre elles n'existent sur une quelquonque planète lointaine de l'univers. Le Patriarche passait commande régulièrement d'une nouvelle espère auprés d'un laboratoire spécialisé dans la botanique qui, tous les mois, lui livrait une nouvelle feuille dans sa majestieuse forêt. Toutes les couleurs et formes se retrouvaient dans sa collection unique. Il y avait dépenssé sans compté. Florence aimais la compagnie des fleures, le bruit des oiseaux qui s'y nichait, les insectes qui vivaient cachés entre les feuilles et l'humidité qui pesait dans l'aire. Mais alors qu'il arosait un jeune surgeon avec une eau accélératrice de croissance, un cardinale s'approcha de lui, s'inclina respectieusement et lui dit d'un ton calme et respectueux :

-Exelence, nous avons un légé problême. Un prête du nom de Bastien Solven de l'église de Borgan à commencé à préché dans son lieux des discoures plasphématoires concernant la nature cachée de l'U-net. Il à crus bon de révélé à ses fidèls que leur esprits étaient surveillé par l'Eglise et qu'elle tenait le gouvernement informé quotidiennement de son opignon pour gérer les affaires de l'état.

Florence posa lentement l'arosoire au sol. Il fixa le cardinale. On pouvait sentir la deception dans son regard, mais aussi de la pitié pour ce prête renegat. Dans le passé, il avait eu souvent affaire à des religieux récalcitrant qui du jour au lendemain on une révélation absurde et délirante qui est de discridité l'Elise et de préché au complot contre le peuple. La plus part ne supporte plus le secret qu'il garde, et cela n'est ni la première ni la dernière fois que le Patriarche devra se chargé de tel offenses sur son térritoire. Car dans la région de la capitale, c'est lui qui était en charge de la stabilité de la foi.

-A t'il été arrété et ses sermonts démentis par l'inquisition ? Demanda Florence comme ci ce genres de choses étaient courantes.
-Oui, répondi le cardinal en joignant les mains sur son ventre, il est actuelement sous surveillance. Je l'ai fais venir directement chez vous pour que vous puissiez le jugé en personne.
-Alors soit, je vais acomplir mon devoir, si pénible soit il.

Il lava ses mains à une fontaine, un serviteur lui apporta de quoi se séché et il fut conduit par le cardinale dans le dongeon de son chateau, en direction de la céllule du prête rebelle. Celui ci devait bien se douté qu'il serrait capturé. Aussitôt ses sermonts prononcés, son opignon fut capté par l'un des IA de l'U-net. Quelque minutes plus tard, l'église fut vidée de sa population quand un chevalier teutonique pénétra à l'intérieure et ordana l'évacuation des lieux. Le prête rebelle fut arrété et conduit au chateau du Patriarche.

-Mon chère ami, la prochaine fois, veuillez laisser cet homme au tribunal de la foi. Je n'ai pas loisir à rendre justice pour ce genre de cas sans importance.
-Pardonnez moi Exelence, répondi le cardinal.

Enfin arrivé dans le dongeon.
Le prêtre était assis dans une salle surveillé de prêt par un chevalier teutonique aussi droit et dur qu'une statue. Les yeux de ce servant de l'ordre inquisitoire fixaient droit devant lui et semblait imperturbable. Un véritable soldat de l'Unité. Quand au prêtre rebelle, il attendait son jugement. Il savait qu'il serrait capturé dés qu'il aurait entamé son discour devant l'assemblé de citoyens réunit pour la messe, malgré tous, il avait quand même espéré que la rumeure du système secret de l'Eglise se disperses à travers la ville et que l'on remete à terme la véritable fonction de l'U-net.

La Patriarche entra dans la salle et se posta avec un aire désolé devant le traite.

-Mon enfant, pourquoi avoir commis un tel crime à l'encontre de vos principes et de votre foi ? Vous connaissez pourtant la vertue de notre religion. Le Shéma à été respecté, car c'était la colonté du Seigneur que nous à communiqué la B-Machine.
Le prête fixa gravement le chef de l'Eglise et lui répondu d'un ton sec.
-C'est faux. Elle nous à donné les outils et c'est vous qui avez choisit de les cachés à la population ! Le Shéma de la B-Machine est le suivant : "Je vous donnerais les pinceaux qui dresseront la toile de la société la plus adapté à votre esprit. Par ses implants je vous donne l'unité du peuple et la cléf de son épanoïssement." Vous auriez trés bien pus révélé au peuple qu'il était surveillé et que sa voix silencieuse était écouté ! Vous auriez pus créé un monde plus démocratique, plus libre ! Mais vous avez gardé le secret pour vous occroyer un pouvoir illégitime ! Vous pouvez surveiller le peuple et manipuler...

Le Patriarche Florence le giffla violament.
-Comment oses tu remetre en question la direction prise par l'Eglise ! Les interprétations sont bonnes et nous faisons se qui est le mieux pour le peuple. Si nous maintenons l'illusion le peuple serra plus facile à contenter que si il était libre de faire ses propres choix. Il le peut ! Mais il ne le sait pas et cela est bon pour l'unité de notre foi et de notre patrie ! Qu'on l'enferme ! Il passera en jugement ce soir.

Le prêtre fut emmené dans une chambre vérouillée surveillée par un garde tendis que le Patriarche salua son cardinal et s'en allâ retrouver son jardin.
-Une bonne chose à été faite aujourd'hui. L'ordre doit perdurer ainssi.Tels furent les mots de Florence Batista.

--------------------

Unité - l'Ordre teutonique de l'Inquisition




L'Eglise de l'Unité n'à pas vocation à étendre la foi mais à la défendre. Le fait que des aliens scrins aient décidés de bien vouloir défendre les Schémas de la B-Machine est un événement unique. Au sein des avortiums, il existe un orden (ordre) sacré de saints chevaliers qui ont voués leur vie à défendre la foi de l'Unité. Il s'agit du millénaire Ordo Teutonicorum ou ordre teutonique, née à Jérusalem en 1128 ap.JC. A l'origine hôpital pour les fidèles chrétiens, il devient par la suite l'ordre militaire le mieux organisé de son temps et s'installe en Prusse ou il mènent des combats contre ses voisins pour étendre son térritoire. Ils posent les bases de militarisation de la Prusse.


Oublié peu à peu, l'ordre revient sur Zéta-Nova, la planète capitale du Reich Avortium, à la demande du Patriarche pour formé le bras armée de l'Inquisition et se fait alors appelé l'Ordre Teutonique de l'Inquisition.
Sa mission est de défendre physiquement la foi par des interventions de types policières. L'ordre s'organise autour d'un Grand Maitre de l'ordre, de son administration et de ses chevaliers teutoniques. Ils ne représentent pas un corps d'armée, car trop peu nombreux et pas destiné aux champs de batailles. Ce sont des êtres aguerris pratiquants le Gunkata et sont autorisé à faire tous se qui est nécéssaire pour remplir leur mission. Ils sont au dessus des lois et peuvent mener à leur propre initiative des enquetes, mais seulement dans les frontières du Reich.


--------------------

Blitzkolonization !

L'empire du Japon ne semble pas suivre de politique expansionniste dans la région alentour du Reich. Des messages lui ont été envoyé, sans réponse. Ce peuple isolationniste ne prête même pas attention à ses propres voisins ou à l'agrandissement de ses horizons.

C'est donc en l'absence de toute discutions et de tout mouvement de colonisation de la par de l'empire que le Reich lance une nouvelle expédition d'orb Mond dans le sistème Z20, escorté de quelques orbs Kriegs.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pylz-killer
Administratum Dominus
Administratum Dominus
avatar

Nombre de messages : 659
Age : 24
Localisation : Aurora
Date d'inscription : 25/05/2008

Votre Fiche Nation
Nation: Imperium Auroran
Dirigeant: Impérator Ethan
Couleur sur la carte: Rouge

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Sam 18 Mai - 17:24


2301

Politique extérieure

Concordat :

L'Impérium a récemment eu vent des différents mouvements politiques pro et anti-militarisation qui font rage au sein du Concordat. Et, en vue de montrer sa bonne foi et de rattraper ses erreurs, transmet qu'il est prêt à fournir son soutien militaire si le besoin s'en fait sentir. En effet, il est de notoriété commune que l'Empire Sheevat est un danger pour tous, pas seulement pour les nations situées à sa bordure.


Reich Avortium :

Suite a diverses tractations effectuées en privé, loin des caméras et des journalistes, les membres de l'Ecclésiarchie Auroranne et de l'Eglise Avortium sont arrivés à un accord pour dissiper tout malentendu stellaire a leur encontre. En effet, beaucoup voient dans ces deux religions des ennemis potentiels. Rien n'est plus faux.
Après un conseil extraordinaire effectué sur un vaisseau banalisé où se trouvaient les chefs religieux des deux parties, une seule interprétation des différents signes divins, plutôt incroyable en premier lieu, a été trouvée. L'Aurore et le Dieu évoqué par la B-Machine ne seraient en vérité qu'une seule et même entité.

Car, sinon, pourquoi les textes religieux des deux nations seraient-ils si semblables? Pas dans les grandes lignes, mais dans des détails parfois mineurs?

La seule réponse possible est que l'entité divine, appelée Aurore par l'Impérium ou Dieu par la B-machine a donné a ces deux nations deux moyens différents
d'acquérir la connaissance divine : le pilier d'Alsaphe, puis ensuite l'Impérator pour les Aurorans et la B-machine pour le Reich.

Ces informations sont d'une importance capitale pour les deux cultures, et prouvent de fait l'universalité de leur croyances. Malgré des interprétations, pratiques différentes et un nom différent, il n'en demeure pas moins que le Reich comme l'Impérium vénèrent une même entité.

Afin de symboliser cette entente, il a été décidé par les deux Églises de construire une station spatiale commune, appelée le "Concile de Catachan". Située dans le système auroran de Catachan (U-13), en orbite de la planète du même, cette station, pensée pour être un havre diplomatique, ne sera pas militarisée afin de montrer les volontés de paix de chacune des Églises (mais la Première flotte Catachan, prévue pour l'an prochain, assurera tout de même sa défense). Des Conseils Extraordinaires y auront lieux, tout comme des projets communs, comme, pourquoi pas, la construction de Grandes Cathédrales spatiales... L'une des fonctions premières de cette station sera d'assurer une base de recherche commune sur l'Entité, que nous autres aurorans appelons Aurore et que le Reich, "Dieu". Sa construction, en tout et pour tout, devrait durer 1 an.


Politique intérieure


Fondation Moëbius :

(après contact par MP de la part d'Alaric)

La Fondation Moëbius a contacté l'Impérium Auroran, dans le plus grand secret. Apparemment, un site de fouille de la plus grande importance se trouverait sous Asyos... Et les membres de la Fondation ont demandé un droit d'accès a ce site. En échange, la Fondation fournirait à l'Impérium et seulement à lui les résultats qu'ils pourraient obtenir en décryptant ce qu'ils pensent être des manuscrits.

L'Impérium a donné son accord, mais en imposant tout de même certains points, listés ci-dessous :
Citation :

  • Les recherches ne commenceront qu'a partir de l'an 2302 du calendrier d'Asyos
  • Les chercheurs de Moëbius, même s'ils disposeront d'une liberté sur le territoire, seront accompagnés d'au minimum une équipe inquisitoriale par équipe de recherche.
  • Un compte-rendu ponctuel (un par semaine) devra être effectué
  • Dans le cas où l'une des équipes jugerait que le travail effectué par les membres de la Fondation menacerait la Sécurité Intérieure d'une quelconque façon que ce soit, la dite équipe exercera un ordre d'arrêt des recherches prenant effet immédiatement.

Des équipes comprenant des membres de chacun des Ordros inquisitoriaux accompagneront donc les chercheurs. Les fouilles, d'après eux, ne devraient pas durer plus d'une année. Néanmoins, elle s'avèreraient être coûteuses, et seront donc co-financées par l'Impérium Auroran qui s'attend à des résultats probants.

(somme dépensée : 3 C" durant un tour, a partir du tour de jeu n°3 (an 2302 du calendrier)

Résumé


Contact du Concordat pour proposer du soutient militaire en cas d'attaque Sheevat.
Contact de la part de Moëbius pour effectuer des fouilles. Durée des fouilles : 1 an, pour un coût de 3 C" par an

Reich Avortium-Impérium Auroran : construction du Concile de Catachan : 1 an
Construction de la Station Spatiale Commerciale d'Asyos : 1 an

_________________

"Humanity has always looked skyward for its true path..."

Les trois règles de l'admin :
-L'admin a toujours raison.
-L'admin en sait toujours plus que toi.
-Si l'admin a tord, se reporter à la première règle.


Dernière édition par pylz-killer le Mar 21 Mai - 15:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://illergan.free.fr
Technaugure
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 07/06/2011

Votre Fiche Nation
Nation: La Hiérarchie
Dirigeant: Primarque
Couleur sur la carte: Beige

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Lun 20 Mai - 2:27


Et pendant ce temps-là, sur le "Hierarchy News Network" :

We're interrupting our program in favor of an address to the Hierarch people, directly from the Primarch's Office

Primarque Septimus Alcius Cora:
 

Le Primarque apparaît au pupitre de la salle de conférences du bureau des Primarques : une salle simple au style sobre et épuré, disposant d'un style étonnant mélangeant classicisme, avec du bois, et pragmatisme, avec des pylônes métalliques. Derrière lui, sur le mur, le sceau des Primarques de la Hiérarchie. A sa droite, le drapeau de la Hiérarchie, et à sa gauche, ceux de toutes les communautés de la Hiérarchie, parmi lesquels on peut voir ceux des humains et des nons, des centiis, et des quo'riis.

"Mes chers concitoyens. Vous me connaissez, je suis un individu de peu de mots. En cela, j'irais droit au but : notre nation est en guerre. Vous n'êtes pas sans savoir que le régime tyrannique du prétendu "Imperium" Chelovek autoproclamé a déclaré la guerre et subrepticement envahi le territoire nationale du Concile des Cinq, avec lequel notre communauté humaine, nos frères, partage des racines communes. Le secrétariat d’État s'est impliqué et a mis toute son expertise au profit d'un apaisement de la situation ; j'ai moi-même échangé une correspondance avec le "Magistrat en charge de l'Imperium d'exception", Mr Brutus Respublica. En vain. Je l'ai mis en garde, que nos revendications relatives à la débauche des flibustiers qu'il a engagé et à l'arrêt immédiat de ses opérations n'était pas négociables. Sans succès. Il a préféré la guerre à la paix, ainsi soit-il. Nos forces ont d'ores et déjà quittés leurs lieux d'attache pour se diriger vers le système-mère de l'Imperium, dans l'objectif avoué de faire taire par la force ce régime tyrannique. J'ajoute à cela une garantie. Puisque l'ennemi s'est lancé dans l'attaque de populations innocentes, nous appliquerons envers lui la loi du Talion : Pour chaque civil de l'espace concilien tué, ce sera un civil chelovek qui sera pris au hasard parmi la population et exécuté.

Puisse chacun d'entre nous faire son devoir avec courage et dignité."

Would you like to know more ?

Crime et châtiment : Un espion chelovek a été capturé ce matin, et déféré devant une cour martiale auroro-hiérarque dans l'après-midi.

On voit l'accusé entrer dans la salle, escorté par deux soldats armés en uniforme. Le juge, un inquisiteur impérial s'exprime d'une voix forte en frappant du marteau sur le pupitre.

"Coupable !"

Toute l'assistance applaudit.

Sa sentence ? La mort !

Exécution ce soir, à 18 heures, heure standard, sur toutes les chaînes !

What lies behind the Chelovek invasion ?

Deux experts, un Quo'rii et un Non s'affrontent sur un plateau à-propos des raisons sous-tendant l'invasion de l'Imperium Chelovek

- Une invasion tryclonne ? Ah, c'est n'importe quoi !
- Et pourquoi pas ? Je vous rappelle qu'il est de notoriété publique que la 3ème flotte est tombé sur une colonie tryclonne sur Esamir, elle était caché sous la surface, au vu et au su des colons ! Personne ne s'attendait à en voir sortir !
- Je ne vois pas en quoi envahir les Cheloveks nous protégerait d'une invasion tryclonne ! Nous y allons pour la liberté, et pour sauver les conciliens !
- Vous ne trouvez pas ça étonnant que des troupes non-identifiées prennent à revers les forces Cheloveks parties attaquer les Conciliens, et que dans le même temps, les Tryclons se réveillent dans tout les coins de notre Secteur Galactique pour se focaliser sur un point précis ? Je vous le dis, nous sommes sur le point de subir une invasion d'ampleur galactique, et le fait que nous ayons approché les Aurorans pour envoyer des observateurs au plus près du point de convergence est une preuve !

Would you like to know more ?

Kupari(c) soutient l'effort de guerre !

Kupari(c), voilà la boisson des guerriers !

What do the Avortiums want ?

"Ils pensent pouvoir donner des leçons, alors qu'ils lavent le cerveau de toute une population et se lancent dans un expansionnisme effréné ? Ces adorateurs de boule ne manquent pas de toupet, et si cet acteur avait officié au sein de la Hiérarchie, on l'aurait déjà jugé ! On ne se moque pas impunément du sort de nos alliés, et, du haut de leurs grands chevaux, à ressusciter des conflits vieux de plusieurs siècles, on ne fait pas la morale sur le présent à ceux qui sont impliqués dans la lutte d'une menace réelle à la sécurité de tout notre Secteur galactique ! Qu'ils pleurent !

Leur Kaiser ne reconnaitra pas nos frontières ? Qu'il vienne, qu'il constate de lui-même qu'il n'y a dans l'espace Chelovek personne pour lui cirer le cul ou lui baiser les bottes ! Qu'il ose ensuite nous dire que calmer les ardeurs de cette bande de racailles est une mauvaise idée ! Qu'il retourne à vénérer des boules et des livres d'histoire si il n'est pas bon à juger des priorités présentes !

Ce n'est pas parce qu'il a réussi à jouer sur la corde sensible des Aurorans qu'il nous aura, que cela soit bien clair ! Nous sommes prêts à tendre la main, mais qu'il sache qu'au moindre travers, ce sera une balle qui accueillera ses ambitions de pacifiste de potager !"

Ceci était une déclaration du secrétaire à la guerre conventionnelle, le Généralissime Patton

Would you like to know more ?

Bad Boys by Bob Marley on Grooveshark

Découvrez 2 nouveaux épisodes de "Call of Duty", tout à l'heure à 22 heures, heure standard ! Une plongée sans concessions dans le quotidien de la Garde Mobile des Frontières !

"P.C., Sigma 1-1, on a des individus en fuite là, refus d'obtempérer, demande autorisation d'ouvrir le feu ... Bien reçu."

Le chef fait un signe à ses hommes, qui braquent leurs armes et ouvrent le feu sur les deux personnes en fuite dans une décharge. Le plan d'après, les hommes sont sur les cadavres, l'un d'eux fouillant les corps et les caisses qu'ils transportaient.

"Deux gars de Moëbius d'après leurs pass, chef."
"Saloperies de terroristes, ils avaient quoi dans leurs caisses ?"
"Je sais pas, des breloques. Faut envoyer ça au labo je pense, chef."

"Call of Duty", 2 nouveaux épisodes à ne pas manquer ! Suivez les Gardes Frontières dans leur lutte contre les contrebandiers et les terroristes !

Donc :

- Toutes les flottes en B-3. Mouvement offensif. The time for diplomacy has past.
- Envoi d'éclaireurs dans la direction des systèmes terrans, pour localiser ce qui peut bien emmerder les tryclons à ce point.

- Les militaires emmerdent les considérations pacifistes des vénérateurs de boules. oui

- Le gouvernement hiérarque a semble-t-il une dent contre Moëbius. L'aide que leur apporte le gouvernement avortium l'a catalogué d'office comme une organisation frappée d'anathème dans tout le territoire de la Hiérarchie. Toutes ses installations au sein de la Hiérarchie ont été perquisitionnées, toutes leurs découvertes trouvables ont été transférées aux secrétariats d'état habilités, tout leurs experts ont été arrêtés, et ceux ne disposant pas de la citoyenneté hiérarque ont été transférés dans des installations secrètes en des lieux tenus secret défense, en vue d'être interrogés par tout les moyens nécessaires pour qu'ils divulguent leurs découvertes. Ceux qui ont refusés d'obtempérer ont été exécutés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 02/06/2011

Votre Fiche Nation
Nation: Le Vide.
Dirigeant:
Couleur sur la carte: Plusieurs.

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Lun 20 Mai - 20:01

Depuis ce matin, à 00:01

DÉBUT DU TOUR 3
AN 2302
SECTEUR NEDGHAST

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 02/06/2011

Votre Fiche Nation
Nation: Le Vide.
Dirigeant:
Couleur sur la carte: Plusieurs.

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Mar 21 Mai - 1:07

Evènements du tour précédent (tour 2)


Les Scrins

Les forces Xénos des Scrins sont heureuses de pouvoir se joindre à la défense des idéaux de la B-Machine. A noter qu’ils ne sont que modérément favorables à l’union des églises de la B-Machine et de l’Aurore. Pour eux, seules les prédictions de la B-Machine sont valables, et même s’ils se soumettent à l’autorité de l’Eglise du Reich, les Scrins se gardent –secrètement- le droit de se dérober aux volontés Avortiums si tel était le souhait de la Machine.

Effet : Gain permanent d’un point d’attaque stellaire. Les systèmes sous contrôle Avortium sont considérés comme ayant +1 flotte en garnison.

Scrins:
 
Les Chiens du Vide

Les forces des Mercenaires sont ravies d’avoir été finalement recrutées par les Chelovek. Non seulement vont-ils avoir du sang, du pillage et des viols à ne plus savoir où donner de la tête, mais en plus ils vont pouvoir traquer des Cynos pour revendre leurs fourrures aux plus offrants. Il va sans dire que quiconque s’opposerait aux prétentions Chelovek sur le système Cynosien, et donc voudrait arrêter les massacres de Cynos et les exactions sur les Humains, devrait tout d’abord vaincre la surpuissante flotte des Chiens du Vide.

Effet : La flotte des Chiens du Vide rejoint l’Imperium Chelovek. Bien qu’elle coûte 2C’’ par tour à entretenir, elle équivaut à la puissance de trois flottes Chelovek.

Frégate des Chiens du Vide:
 
La chute du chantier orbital

Bien que les pertes matérielles et humaines aient été considérables dans les premières minutes et heures de la catastrophe, la réaction rapide des secours, et le rapatriement de régiments entiers des systèmes limitrophes pour aider a permis de sauver ce qui pouvait l’être. La reconstruction est déjà pleinement entamée, et si les conséquences industrielles ne sont pas à prendre à la légère, elles auraient pût être bien pire. A peine un an après la chute du chantier A-4, la production de Nor’Vean était d’un niveau quasi-équivalent à l’avant-accident. Une belle performance des ingénieurs de l’Union.

Effet : Le système C-18 a produit moitié moins de C’’ que la normale durant le tour 2. Soit 3C’’ au lieu de 6C’’.



« Mort aux Xénos !»

L’attaque de l’Imperium sur les colons du Concordat n’est pas restée impunie. Pendant quelques jours, les plus grands médias du Secteur, comme la Hierarchy News Network, ont évoqué l’éventualité d’une guerre entre les deux puissances. Un affrontement entre les forces impériales, plus nombreuses, et les navires concordiens, bien plus avancés technologiquement, aurait eu des effets dévastateurs sur l’économie de Nedghast.

Fort heureusement, l’Impérator lui-même a apporté des excuses aux dirigeants du Concordat, contribuant à apaiser les tensions. La menace d’un conflit ou même de représailles a donc été écartée. Si les relations Concordo-impériales sont aujourd’hui bien plus distantes, les ambassades ont néanmoins été réouvertes et le commerce entre les deux nations est de nouveau une réalité. Malgré cela, on se doute que le ressenti sera encore vivace plusieurs années dans le cœur des Concordiens.

Effet : L’Imperium Auroran perd 10 points de diplomatie avec le Concordat.



Front commun contre les Vajras

La flotte de l’Union d’Irae, déjà en route pour le système H-19, a immédiatement engagé le combat auprès de la flottille britannienne contre les vaisseaux Vajras. Comme à leur habitude, les insectoïdes comptaient sur leur supériorité numérique pour noyer les rescapés Dyclonius sous le nombre, mais le soutien inattendu des humains Iraetiens a renversé la vapeur.

Les pertes ont été lourdes pour tous les camps, mais malgré la destruction de 40% de la flotte de l’Union, les Britanniens ont été sauvé et les Vajras éliminés. Sitôt après, les rescapés ont rétabli le contact avec la forteresse britannienne de Dies Irae, dont le nom fit sourire plus d’un membre de l’Union.

Les relations entre les deux nations s’ouvrirent dès lors sous les meilleurs auspices, et une parade militaire fut même organisée à Verghast en l’honneur de ces nouveaux alliés contre les Vajras. L’Empereur Lloyd Gottwald lui-même a demandé à rencontrer le Commandant Azael en personne, afin d’officialiser la très grande sympathie qu’éprouvent les Britanniens envers l’Union, suite au sauvetage de leur flotte. Une ambassade de Britannia a été ouverte à Nor’Vean, et une ambassade Iraetienne a été ouverte à Verghast.

Effet : L’Union d’Irae gagne dix points de diplomatie avec la Fédération Impériale de Britannia.



Evènements du tour 3


Evènement bénéfique : Système J-13 (Empire de Fiurenza)

Les experts coloniaux impériaux envoyés dans le système J-13 ont effectué un rapport complet à l’Empereur sur la situation des colons. Ils ont une proposition de terraformation qui pourrait être effectuée sur la planète-colonie principale. Les risques sont quasi-nuls, mais les bénéfices pourraient être extrêmement importants, en faisant un monde-éden dont la prospérité pourrait faire des jaloux à travers tout le Secteur. Il ne manque que l’aval de l’Empereur pour lancer ce projet de modification du climat et de l’atmosphère pour permettre à la Vie de prospérer comme jamais auparavant en J-13.



Evènement neutre : Système E’23 (Dai Nippon Supēsu Teikoku)

La population nippone, ne pouvant s’étendre sur les différents systèmes de Nedghast faute de volonté politique, bouillonne sur place. Les cités, pas particulièrement prospères, ne peuvent plus accueillir toute la population. Des millions de réfugiés du système B’23 fuient les bidonvilles pour tenter de trouver du travail. Une superpuissance économique réunissant tous les grands groupes nippons, baptisé le Conglomérat, a décidé de lancer une grande opération de colonisation intra-système.

Des travaux de terraformation ont déjà été lancés sur une planète jugée « inhabitable » par les autorités publiques. D’ici un an, elle pourra accueillir les colons de tous horizons, et d’ici deux ans, elle disposera de sa propre flotte et de sa propre armée. Si le Conglomérat assure que sa seule volonté est de réaliser des profits sur ce gigantesque investissement, certains conseillers de l’Empereur craignent que la planète colonisée, « Shinra », ne déclare son indépendance de l’Empire sitôt sa force armée créée. Pourtant, les colons comme le Conglomérat sont formels : Ils font partie du Teikoku, et n’aspirent qu’à vivre en paix. Quelle sera la réaction de l’Empereur ?



Evènement mauvais : Système L3 (Hiérarchie)

Comment en est-on arrivé là ? Les experts de la Hiérarchie ont pourtant tenté de prévenir les dirigeants. Les mouvements de troupes Xénos ne pouvaient pas être une simple coïncidence. A peine quelques semaines après le début de l’invasion des systèmes Chelovek, une immense flotte Tryclonne est apparue en orbite de la planète-capitale de la Hiérarchie.

Vaisseau Trylcon:
 
La Flotte était déployée dans son intégralité dans l’offensive contre l’Imperium Chelovek. Jusqu’au dernier vaisseau. Il n’y avait pour ainsi dire virtuellement plus de défense dans le territoire de la Hiérarchie, et les quelques navires de patrouille ne firent guère d’illusions lorsque les flottes des Tryclons se sont déployés et ont commencé à attaquer les navires commerçants et les stations orbitales.

Défense désespérée:
 
Les forces de défense situées sur la planète offrirent une résistance héroïque. Des escadrilles entières se lancèrent sur les navires tryclons entrant dans l’atmosphère de la planète, sans grand espoir de victoire. Les premières heures, les troupes Hiérarches parvinrent à maintenir l’ordre et à évacuer les civils en bon ordre. Mais rapidement, les lignes défensives cédèrent, et en vingt-huit heures, toute résistance organisée avait été détruite. S’ensuivirent des semaines de massacre et de carnage, tandis que les Tryclons se concentraient sur un continent après l’autre pour en purger la population.

Patrouille tryclonne parmi les ruines:
 
Pourquoi les Tryclons se sont-ils réveillés ? Peut-être que les éclaireurs envoyés dans l’est du Secteur auront des réponses. Pourquoi ont-ils attaqué la Hiérarchie ? Peut-être à cause de ces mêmes éclaireurs. Ou parce que la Hierarchy News Network est l’organisation diffusant le plus d’ondes dans l’espace de tout Nedghast. Et est-ce une coïncidence que les Tryclons attaquent justement quand la Flotte toute entière est déployée contre l’Imperium ? Peut-être pas.

Arme tryclonne de terreur biomécanique:
 
Les faits sont là. Le système L-3 est envahi. Des nuées de vaisseaux tryclons quadrillent le ciel tandis que des monstruosités biomécaniques sèment la terreur dans les quelques poches de résistance hors de portée du gros des massacres. Et en l’absence d’une quelconque force de défense, aussi bien sous la forme d’une flotte que d’installations défensives ou de garnison, la Hiérarchie n’a pour ainsi dire aucune chance de s’en sortir. Ne reste plus qu’à préparer la contre-offensive… En espérant que les Hiérarches sur place parviennent à survivre d’ici-là.



Concordat : Système E’23 (Dai Nippon Supēsu Teikoku)

Une flotte entière du Concordat, disposée en ordre de bataille, a été déployée dans le système E’23, en plein dans le cœur du territoire nippon. Là, elles sont immédiatement entrées en contact avec les autorités du Teikoku, demandant à parler avec le dirigeant du système.

Leurs revendications étaient claires : L’Empire Sheevat prépare probablement une offensive dans le système. L’invasion, suivant un axe sud-est/ nord-ouest risquerait de ravager tout le Secteur de Nedghast. Afin de contrer ce risque, le Concordat souhaite coloniser préventivement une moitié du système, et d’en faire une forteresse militaire capable de repousser l’assaut à venir.

Le Concordat est clair : La sécurité du Secteur est prioritaire. Si l’Empereur refuse de partager son système avec les Concordiens, alors ceux-ci se verraient dans l’obligation d’organiser dès l’an prochain une colonisation agressive, soutenue par leur flotte. A l’Empereur désormais de se montrer intelligent et/ou courageux.



République Terranne : Système M-12

La guerre se répand comme une traînée de poudre dans le Secteur de Nedghast ! Une flottille de Tryclons en piteuse état est sortie d’hyperespace dans le système M-12, appartenant au Concordat. Ce système, récemment colonisé, est l’un des plus prospères de tout le Secteur. Ils ont rapidement été rejoints par une flotte de guerre de la République Terrane, qui a immédiatement engagé le combat et décimé les Xénos.

Les Terrans ont annoncé aux Concordiens qu’ils étaient assiégés depuis une dizaine de mois par des vagues incessantes de Tryclons, et que la clé de leur survie se trouvait ici, cachée dans le système. Un artefact ancien très puissant permettrait de détourner le flot de Xénos, et de les envoyer loin de Nedghast. Ainsi demandèrent l’autorisation de faire venir une flotte entière pour escorter des dizaines d’équipes de fouille à travers tout M-12.

Pour les Concordiens, qui ne connaissaient les Terrans ni d’Eve ni d’Adam, il ne s’agissait ni plus ni moins que d’un stratagème visant à s’emparer du système à moyen-terme, après avoir installé des bases militaires. Aussi le Sénat du Concordat refusa catégoriquement, la majorité étant confortable. Les Terrans refusant initialement de quitter le système furent effrayés lorsque trois flottes de guerre Concordiennes apparurent dans le système en renfort de la flotte de garnison, et envoyèrent une volée de semonce.

Toutefois, il semble évident que les Terrans n’en resteront pas là. Une section des Forces Spéciales Concordiennes a récupéré des informations prouvant que l’armada Terranne se regroupe pour lancer une invasion généralisée. Le Concordat, craignant de n’avoir pas assez de troupes pour repousser l’offensive, en appelle à toutes les nations qu’il connait pour qu’ils envoient des flottes en renfort.

Du côté des Terrans, ils affirment aux quelques nations en contact avec eux (Hiérarchie incluse) qu’ils peuvent faire cesser les attaques de Tryclons si on leur laisse le système M-12 quelques années. Si une nation souhaite joindre ses flottes aux Terrans, nul doute que ces derniers apprécieraient largement.

Les deux nations s’apprêtent à s’affronter dans un bras de fer titanesque. C’est l’occasion pour ceux qui le souhaitent de gagner en réputation avec l’une ou l’autre des deux civilisations.



Fédération Britanienne : Système D-25 (Union d’Irae)

Les Britanniens, trop heureux d’avoir trouvé un allié face aux hordes de Xénos et de fanatiques, n’ont cessé de faire des tentatives de rapprochement avec l’Union d’Irae. Aussi, afin d’effectuer un pas de plus dans l’entente entre les deux nations, un grand mariage a été célébré sur une lune du système D-25, en cours de colonisation par l’Union.

Cette lune, baptisée Nightray en raison des intenses phénomènes lumineux observables a la nuit tombée, était l’endroit idéale pour célébrer l’union de deux des plus importants membres de l’une et l’autre nation. La fête, qui a duré trois jours, a retentit de Verghast jusqu’à Nor’Vean.

Le marié, un Britannien du nom de Michaelis Gottwald, n’est autre que le frère de l’Empereur. Bras droit dévoué, à la culture abyssale et à l’allure impeccable, il est le parfait régulateur d’un empereur parfois un peu trop colérique. Certaines théories vont même jusqu’à dire qu’il serait à l’origine de plus de la moitié des décisions du Bureau Impérial, mais ce ne sont évidemment que des rumeurs.

Michaelis Gottwald:
 
La légende veut qu’il soit tombé fou amoureux d’une Iraetienne lors du premier voyage officiel de la noblesse britannienne à Nor’Vean. Les circonstances de ce coup de foudre sont brumeuses, et chacun y va de sa petite histoire, un holofilm étant d’ailleurs déjà prévu pour retracer cet histoire. En tout cas, cette histoire d’amour n’aurait pas pût tomber à un meilleur moment, puisqu’elle cimente les relations entre les deux grandes nations.

[Je te laisse le soin de choisir qui se mariera avec le frère de l’empereur britannien, ainsi que les petits détails de leur rencontre]

_________________



Dernière édition par Alaric le Mar 21 Mai - 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pylz-killer
Administratum Dominus
Administratum Dominus
avatar

Nombre de messages : 659
Age : 24
Localisation : Aurora
Date d'inscription : 25/05/2008

Votre Fiche Nation
Nation: Imperium Auroran
Dirigeant: Impérator Ethan
Couleur sur la carte: Rouge

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Mar 21 Mai - 17:09


2302

Politique extérieure

Hiérarchie :

Guerre! Le mot pouvait être lut un peu partout au sein de l'Impérium, tout comme sur les holo-affichages ou au sein de la Noosphère. C'était la guerre. Et elle était arrivée aussi soudainement que brutalement. Virtuellement, l'Impérium s'y était préparé... mais pour une autre. Une attaque Xéno, surtout sur un système aussi développé que la capitale Hiérarque... Les aurorans avaient été pris de court.

Mais l'étonnement avait bien vite laissé place à la colère, et une réaction rapide avait été engagée sans attendre.

Tout d'abord, un message assurant le soutient de l'Impérium a la Hiérarchie avait été envoyé, expliquant que l'Impérium tenait prêtes trois de ses flottes de bataille : les flottes Armaggedon, Fenris, et bien sûr Asyos, ont été placées en alerte maximale et forment désormais l'Armada "Purgatoris", Armada qui engage le mouvement vers les systèmes Hiérarques dans l'optique d'une confirmation de la nécessité d'un soutient militaire.


Hiérarchie - Empire de Fiurenza :

Cette attaque Xéno ne fait que confirmer ce que nous disions depuis longtemps! Les nations divisées resteront faibles, alors que les alliés seront puissants et écraseront l'ennemi, quel qu'il soit. Il est ainsi nécessaire que nous officialisions notre triple-alliance, qui n'est de toute manière plus un secret pour personne.

Ainsi, nous montrerons aux peuples du Secteur notre puissance commune et aux Xénos qui nous menacent que nous sommes prêts à faire front commun pour les écraser!


Politique intérieure

Station Commerciale d'Asyos :

Système concerné : Asyos (T-8)

En orbite de Luna Prima, première lune de la planète capitale auroranne, la SCA est aujourd’hui enfin pleinement terminée. Conçue dans ses moindres détails pour être le summum du centre de triage spatial, elle est, depuis son installation finale en orbite il y a quelques mois a peine, devenue le centre névralgique commercial du système Asyos et des systèmes aurorans voisins.

Pouvant accueillir simultanément 500 gros porteurs commerciaux et pas moins de sept supertanker Ironclad (cf ma fiche nation), vaisseaux faisant tout de même la taille d'un cuirassé militaire, elle est en outre dotée de systèmes de gestion automatisé des biens en transit, évitant ainsi la paperasse inutile des taxes de douane et autres laissez-passer. Ceux-ci sont délivrés et appliqués automatiquement en fonction du type de vaisseau, de sa taille, de sa cargaison, de sa provenance, du temps de chargement/déchargement et des éventuels frais supplémentaires (réparation ou mise en cale sèche par exemple).

Elle est en outre depuis quelques semaines déjà, dotée d'un ascenseur spatial vers le sol de Luna Prima, où une annexe de triage a été ajouté au hub commercial qu'est en train de devenir Luna Prima.
Deux nouvelles ailes sont prévues d'ici à l'année 2304, ailes qui devraient, sans aucun doute, quadrupler si ce n'est plus, l'efficacité de la station et faire du système Asyos l'un des passage obligé pour toute entreprise de transport commercial d'importance.


Vue de la Station Commerciale
Spoiler:
 

Vue de l’ascenseur spatial, avec, en fond, Luna Secundus et Asyos
Spoiler:
 



Concile de Catachan :

Spoiler:
 

Système Concerné : Catachan (U-13)

La Station auroro-avortium religieuse dite du "Concile de Catachan", a été officiellement classée en statut "construction terminée". Station a but non-militaire, et non lucratif, elle représente déjà un haut lieu culturel pour les deux nations. Le premier Conseil Extraordinaire Religieux y a d'ailleurs eu lieu. Plusieurs points de moindre importance ont été échangés, comme concernant les différentes pratiques des deux cultes. Mais, chose plus importante, un projet de Grande Cathédrale Spatiale commune a été mis sur la table....


Fondation Moëbius :

Les recherches peuvent commencer. Les fonds nécessaire ont été alloués, les biopuces délivrés a vos différents groupes de recherche. Nos équipes inquisitoriales sont prêtes à vous accompagner.


Colonisation :

Le secteur Calixis (A'-7) a été entièrement colonisé. Intéressant seulement par rapport à ses ressources, il a été entièrement placé sous l'égide du Mechanicus, qui y a établis plusieurs forges spatiales, centres d'extraction et mines mobiles dans la grande ceinture d'astéroïdes ceignant le système.
Les trois planètes gazeuses se sont quand à elles retrouvées entourées de centaines de stations de pompage gazier, et de nouvelles sont encore en construction aujourd'hui.

Calixis, la seule planète tellurique du système et en passe de se voir recouverte d'usines, centre de raffinements et autres bâtiments industriels. De par son activité volcanique très intense, d'immenses fonderies ont vu le jour un peu partout sur son équateur, ainsi qu'autour du Technicarium Principali, bâtiment de première importance dans la coordination du système, et point d'ancrage de l'ascenseur spatial calixien numéro 1, premier d'une longue série d'élévateurs spatiaux, censés relier les fonderies aux arsenaux spatiaux construits en orbite de la planté.

Ascenseur spatial calixien numéro 1

Spoiler:
 

C'est dans ce système qu'a commencé l’élaboration d'un nouveau vaisseau de transport de fret géant, le Calixis Macrotransporter Alpha, basé sur le Supertanker Ironclad. Néanmoins, long de deux fois son aîné et aussi large qu'un supercroiseur, il pourrait contenir des quantité astronomiques de biens de tous types.
Armé par plusieurs batteries de défense, de troupes de nettoyage embarquées et de deux escadrilles de drones, il peut donc tenir face a quelques vaisseaux pirates en attendant de l'aide, mais ne pourra surement pas se défendre face à des assaillants plus hargneux.
Sa production, difficile et couteuse, est son principal défaut. Estimée a une durée de deux ans par vaisseaux, son prix n'a pour l'instant pas été communiqué.

Un de ces géants spatiaux est désormais en construction dans les arsenaux Calixiens

Spoiler:
 

Résumé

Mise en alerte de trois flottes, déplacement vers le système W-3

Construction d'un Calixis Macrotransporter : 2 ans
Agrandissement de la Station Commerciale d'Asyos : 2 ans

Reich Avortium-Impérium Auroran : construction du Concile de Catachan : Terminée
Construction de la Station Spatiale Commerciale d'Asyos : Terminée



_________________

"Humanity has always looked skyward for its true path..."

Les trois règles de l'admin :
-L'admin a toujours raison.
-L'admin en sait toujours plus que toi.
-Si l'admin a tord, se reporter à la première règle.


Dernière édition par pylz-killer le Mer 22 Mai - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://illergan.free.fr
Technaugure
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 07/06/2011

Votre Fiche Nation
Nation: La Hiérarchie
Dirigeant: Primarque
Couleur sur la carte: Beige

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Mer 22 Mai - 0:13


Et pendant ce temps-là, sur le "Hierarchy News Network" :

Weather Forecast

Bonjour à tous ! Nous sommes le Mercredi 8 Janvier, Il est 9 heures du matin, et j'imagine que contrairement à moi, vous avez eu la chance d'avoir une bonne nuit de sommeil ! Ah, bandes de veinards ... Bon, je suis Querius Taku et voici la météo du jour : la journée sera pluvieuse sur tout le continent, avec des températures allant de 14°C à Pyrrhus à 18°C sur Kar. Il y aura quelques éclaircies aux alentours de midi sur la capitale et ...

[...]



[...]

Surprise attack on the Lima-3 sector

On peut voir une ville en ruine au milieu de laquelle se tiennent des barricades tenues par un amas hétéroclites de militaires et de citoyens en uniforme ou non, portant des protections et des armes.

Un sergent hurle des ordres à ses hommes depuis l'arrière d'un fourgon civil transformé en poste de commandement et de communications de fortune


" Arcus, sur la 3-50 ! Aucune blatte ne passe ! Jarram, où sont les blindés ? "
" On est tout seuls sergent ! Les blattes ont cloué la colonne de McKnight au mémorial d'Asyos ! "
" Et l'aviation ? "
" Les chasseurs arrivent à peine à contester les airs à l'ennemi ! "
" Bordel ... Prenez deux hommes et tenez le secteur Sud avec les gars de Hems ! "

Des enfants sont évacués en bon ordre avec des blessés dans des abris souterrains tandis que les cieux sont parsemés de tirs de DCA. D'un coup, un appareil de la Hiérarchie enflammé passe en rase-mottes avant d'aller s'écraser dans un Tryclon géant.

Le téléscripteur défile en dessous :


Code:
--- Réunion de crise de la Triple-Alliance à Fiurenza en marge de la signature de son traité de fondation. --- 4ème Flotte placée en alerte dans le secteur Foxtrot-5. --- Frappes ennemies conduites sur Pyrrhus, Kar, Darus et Fort Petraeus. --- 5ème et 6ème flottes engagées en cale-sèche. --- Estimations actuelles font état de milliers de morts. --- Déploiement de gardes impériaux aurorans dans le secteur Romeo-4 pour aider les autorités locales dans l'accueil des réfugiés. --- Il est demandé aux volontaires de prendre contact avec l'unité la plus proche et de ne pas engager seuls les forces hostiles. ---

[...]

Pyrrhus under Siege

Les nouvelles affluent en désordre depuis le système Lima-3, après que des forces d'invasions que l'on rapportent comme étant tryclonnes ont lancé une attaque totale contre la capitale de la Hiérarchie. Ils ont semble-t-il profité de l'invasion de l'espace Chelovek pour lancer leur offensive, et ont ainsi pris au dépourvu les 5ème et 6ème flottes de combat, en rénovation dans les chantiers spatiaux de la Capitale. Les rapports font état de perte de l'ordre de 80% pour les deux flottes après des frappes initiales foudroyantes, et les vaisseaux survivants se concentre sur la défense de l'espace aérien de Pyrrhus et de sa région directe, où ils contiennent difficilement l'avancée des forces ennemies. Les forces de défense s'organisent avec les miliciens et les nombreux volontaires pour extirper tout le matériel utilisable des appareils et des vaisseaux abattus et établir les armes récupérées sur des positions fixes ...

[...]

Darus zerstört, Opfer in die Millionen geschätzt.

Nous disposons en exclusivité d'images de Darus, le principal spatioport du système Lima-3, aujourd'hui en ruines. On estime les pertes à plusieurs dizaines de millions pour cette seule zone urbaine, et les pertes matériels sont quasiment totales. Il est toutefois rapporté que les forces d'invasion tryclonnes, malgré des premiers assauts d'une efficacité terrifiante, que l'on peut mettre sur le dos de l'effet de surprise, se heurte à des revers inattendus : La résistance au sol, bien qu'isolée et principalement clandestine, reste extrêmement violente. On rapporte qu'à Pulvis, une cité située en plein milieu du désert du même nom, à l'extrême opposé géographie de la capitale, les résistants ont profité d'une "récolte" menée par les forces tryclonnes au sol pour faire détoner une explosif improvisé utilisant le cœur des réacteurs de trois croiseurs abattus dans la région. Le résultat de cette attaque suicide aurait été la vitrification totale du paysage sur 40 km à la ronde, emmenant avec les millions d'habitants capturés condamnés à finir dans l'estomac de ces créatures, la totale destruction des millions d'unités tryclonnes déployées pour "essaimer" la région. Ce n'est qu'un acte parmi des milliers d'autres, et les témoignages affluent, faisant état d'un fait simple : si les combats au sol ont presque disparus, toute tentative d'exploration des ruines par les tryclons s'est soldé par des pertes sévères dues au piégeage systématique de tout élément laissé derrière, cadavres compris.

Une veillée funéraire se tiendra par ailleurs cette nuit dans le quartier de l'ancienne Spiritrine, sur Asyos, en l'honneur des disparus, tandis qu'en Fiurenza...

[...]

Voluntariis registro obuiare partem in ventura suffugere ex Lima-III

Les réservistes reviennent en masse sous les drapeaux pour lutter contre la menace tryclonne. Le général Keris Coronati tente cependant de calmer les ardeurs :

" Ce n'est pas par un mouvement incontrôlé que nous parviendrons à reprendre Pyrrhus. Je ne remets pas en cause la bravoure de nos réservistes, mais nous avons suffisamment de soldats actuellement : il nous faut penser déjà penser à la reconstruction, et je vous dis qu'il y aura du boulot pour reconstruire suffisamment d'usines d'armes pour botter le cul de toutes les blattes ! "

La 4ème flotte a également envoyé deux portes-aéronefs dans le secteur Lima-3 en mission de reconnaissance. Si la mission est probablement suicidaire, les drones qu'ils déploieront soutenu par des chasseurs devront permettre de fournir des renseignements précis sur la composition des flottes ennemies, leur puissance et d'autres données, en vue de préparer l'assaut ultérieur avec efficacité, et les équipages sont prêts au sacrifice ultime pour l'accomplissement de leur mission.

[...]

Le Primarche Cora refuse d'admettre la perte du Secteur Lima-3 : " La bataille s'est seulement déplacé au sol " a-t-il précisé.

Le Primarque Cora, en déplacement à Fiurenza au moment de l'invasion pour conclure la Triple-Alliance, et réfugié actuellement dans le Secteur Romeo-4, où il coordonne la résistance conjointement avec l'Etat-Major Auroran, refuse d'admettre que le Secteur Lima-3 e2st perdu :

" Je vous assure que toutes les mesures sont d'ores et déjà prises pour une relance rapide et nette des combats face aux forces hostiles. C'était en effet une erreur de laisser notre garde baissée, mais je vous assure d'une chose : si nos forces combattent actuellement la tyrannie à l'étranger, nos alliés se tiennent à nos cotés pour libérer de l'emprise tryclonne notre capitale, et dès lors que le combat contre le régime criminel Chelovek sera fini, nous nous lancerons dans une lutte totale contre cette race de blattes. Nous allons les trouver, et nous allons non seulement massacrer leur race et piller leurs mondes pour rebâtir nos cités, mais nous allons également capturer leurs reines, et plutôt que de simplement les oblitérer, nous allons leur montrer que la torture et la mort seront préférables à ce que nous allons leur faire subir.

Je salue le dévouement incroyable de l'intégralité de nos troupes survivantes et de tout les citoyens du secteur Lima-3, et quels qu'ils aient pu faire dans leur vie, leur mort n'a eu nul égal. Quelles que soit leur croyances, j'ai l'intime conviction qu'ils les honoreront au plus haut point et connaîtrons le repos éternel. "

Cette déclaration précédait la cérémonie tenue en l'honneur des 3ème et 39ème régiments Funestiens de la garde impériale aurorane, dont les commandants se sont vus remis la Légion d'Honneur de la Hiérarchie pour leur aide dans l'accueil et le soutien des réfugiés. Il a accepté la proposition d'aide des forces auroranes pour l'assaut des forces ennemies en orbite de la planète-mère de la Hiérarchie.

Il a également ajouté à destination du Concordat que sa coopération dans le déploiement par son territoire des flottes de guerre fiurenzanes qui viendraient en aide à la Hiérarchie serait grandement considérée dans le cadre des tensions diplomatiques actuelles. Son opposition jouerait par contre sans aucun doute contre elle.

Donc :

- Continuation de l'assaut sur l'Imperium Chelovek
- La 4ème Flotte est placée en état d'alerte dans le secteur F-5
- 2 vaisseaux de la 4ème Flotte sont envoyés en L-3 pour reconnaitre les forces ennemies.
- Ratification de la Triple-Alliance, et dans la foulée, appel à l'aide aux autres membres.

- Top Secret [Fondation Moëbius] -

- La 4ème Flotte a reçu les directives relative à l'identification et à la sécurisation prioritaire des lieux précisés par les détenus de Moëbius comme étant l'objectif potentiel des Tryclons. En attendant l'attaque, tout les radars sont braqués pour prévenir d'une éventuelle fuite d'ennemies. Les scientifiques sont gardés en détention en zone tenue secrète en attendant la découverte du lieu.


Dernière édition par Technaugure le Mer 22 Mai - 15:53, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hotep
Professeur Toddles
avatar

Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 03/09/2010

Votre Fiche Nation
Nation: Concile des Cinq
Dirigeant: Mahican
Couleur sur la carte: Cyan

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Mer 22 Mai - 2:43


Le Concile des Cinq


***


Les journalistes commençaient à s'entasser dans la salle de conférence devenue trop exiguë malgré sa taille. Le personnel du palais avait ramené des dizaines de chaises supplémentaires immédiatement prise d'assaut par les caméramans pour gagner quelques centimètres et ainsi avoir la meilleur image du secrétaire d'état au affaire extérieur. Toute la matiné des rumeurs avaient couru s'amplifiant au gré des émissions spéciales et autres brasseurs de vent, débutant par un simple article du site polémique Leakdiggers très vite repris par The World et CRN. L'affaire avait pris tellement de proportion que le gouvernement avait dû publié un démentie pour presque tout les articles publiés avant qu'un communiqué de presse du palais annonce une conférence exceptionnelle.
Une voix puissante annonça la secrétaire d'État du Palais de la République, celle-ci s'avança jusqu'à un pupitre. Elle avait des cheveux blond mi-long et ses traits étaient marqués contrairement à son tailleur bleu parfaitement tiré. C'était une habitués des annonces mais elle n'apparaissait que rarement dans les cas anodins aussi tout le vacarme ambiant se tut bien rapidement alors que quelques commentateurs rappelés à mi-voix son nom.
"- Mesdames et messieurs, un incident grave s'est produit aujourd'hui à 3h34 TSC ( Temps Standard Chelovek ). Elle fit une pause, son ton était trop dramatique par rapport à la situation, elle jeta un œil à ses notes puis continua. Lors d'une patrouille de routine la flotte répondant au nom de Béhémoth a été immobilisé pendant plusieurs minutes suites à une impulsion électromagnétique de forte puissance. La flotte fut immédiatement mis en alerte et rechercha la cause de l'émission. Elle fut très vite localisée, un vaisseau d'origine inconnu d'environ 100 mètres de long et 50 mètres de large croissait à quelques UA de la flotte, celui-ci avait une signature extrêmement réduite et sans son tire Béhémoth serait surement passée à côté. Beaucoup de ses systèmes étaient à l’arrêt et l'analyse du vaisseau a montré la présence à bord de nombreux systèmes d'espionnage passifs. La flotte a tenté d'établir des communications sans succès avant de tenter de l'arraisonner mais le vaisseau a immédiatement fui. Nous avons toutes les raisons de penser qu'il s'agit d'un vaisseau espion infiltré en plein coeur de notre nation. Qui qu'en soient les commendataires nous ne pouvons laisser passer un tel acte de guerre. Les consuls ont présenté leurs démissions ce matin au Sénat avant que Brutus Antonius Respublica annonce l'instauration de l'Impérium. La flotte Béhémoth est sur ses traces suivie de près par les deux autres flottes impériales. Nous poursuivrons ses serpents jusque dans leur tanière et nous ferons en sorte qu'ils n'en sortent plus afin qu'ils sachent que l'Impérium ne cédera jamais à leurs manigances. "
Immédiatement les journalistes se pressèrent tous pour poser des questions dans une véritable cacophonie. La secrétaire s'en alla et un autre fonctionnaire pris ça place, commençant à répondre aux questions de manière plus que formelle.


Quelques heures plus tôt...

Echoe, David et Akoda étaient les trois mécanos du vaisseau d'exploration chargé de la maintenance, de l'entretien et de la réparation. Mais globalement, les machines tombant rarement en panne, ça se résumait le plus souvent à donner un tour de vis de temps en temps. Ils passaient beaucoup de temps dans les hamacs que David avait ramené pour faire découvrir aux cynos. Il était le seul humain de l'équipe en majorité cynos, obligatoire sur un vaisseau de leurs conceptions. Ça ne posait aucun problème, les deux cynos étaient très jovials toujours partant pour rire et l'avaient très vite considéré comme leur frère sans-fourrure. Il avait toujours du mal à les différencier, leurs pelages en dégradé de gris étaient très similaire pour lui, enfin les cynos trouvaient bien que tout les humains se ressemblaient aussi. Aujourd'hui leur "journée de repos" avait été mis à mal, un circuit de refroidissement avait cessé de fonctionner et toute la salle des machines baignait dans une chaleur écrasante. Akoda s'était faufilé dans les conduits de maintenance via une trappe et il était assez comique de voir une grosse bête comme ça tenter de passer par une trappe si petite.
"- Wouf wouf. Wouaf. Wouf wouf wouaf wouaf wouaf. Elle est marrante non? C'est un cynos qui me l'a raconté.
- Roh elle est bonne, dit Echoe en rigolant
- Bon quand vous aurez fini de vous toucher vous viendrez m'aider, j'ai trouvé le relais qui a grillé. Bon pour l'instant ça se présente bien j'ai fermé les vannes en amont et en aval mais j'ai du mal à la décoincer.. Attendez je sens que ça vient, oui, oui, oui. Il y eu un fracas, Echoe passa la tête dans la trappe pour voir Akoda sauter sur une patte en se tenant l'autre. Babine de chenek de vieux débris d'pot de chambre!
Il descendit dans la conduite et ramassa la pompe déffectueuse.
- A défaut d'avoir du plomb dans l'crâne t'auras au moins du métal dans la patte. David, regarde ce que tu peux faire avec ça, je vais aller soigner notre gros louveteau.
- Tu sais ce qu'il te dit le louveteau."
David prit la pompe, celle-ci était encrassée d'une de gelé bleu et les fils autour avaient complétement fondu. Il la jeta dans une caisse pleine de déchet métallique et commanda une pompe MHD à l'INDEX qui la distribua dans le terminal. Une douce brise en sortit lorsqu'il l'alimenta témoignant de son bon fonctionnement. Il repartit vers la trappe, les deux frère faisait de plus en plus de bruit, il avait l'habitude de les voir se chamailler mais là il entendait des grognements ce qui n'arrivait que quans des cynos se battaient.
"- Avis à l'équipage, ici le capitaine Taïko griffepourpre, tous les cynos doivent rejoindre immédiatement leurs quartiers et tous les humains sont priés de se rendre sur le pont. Je répète ici le capitaine Taïko griffepourpre, tous les cynos doivent rejoindre immédiatement leurs quartiers et tous les humains sont priés de se rendre sur le pont. Terminé"
David posa sa pompe, il regarda par la trappe mais ne vit les deux autres cynos. Quelque chose clochait. Il courut dans le couloir principal et esquiva un cynos qui rentrait dans sa cabine. Quand il arriva sur le pont, tout le monde était débout, un cynos en uniforme tenait tête au second
"- Officier, vous désobéissez à un ordre direct de votre capitaine. Allez immédiatement dans votre cabine.
- Vous nous considérez comme des animaux et vous profitez de notre malédiction pour prospérer vous et tous ceux de votre genre.
Le capitaine intervint
- Second vous n'êtes plus dans votre état normal, rejoignez immédiatement vos quartiers."
L'officier semblait ailleurs, ses marques bioluminescences brillaient de façon anarchiques sur son pelage et ses pupilles étaient complétement dilatées lui donnant des yeux d'un noir profond. Le second recula doucement. Le cynos le regardait en grognant pendant que de grosses gouttes de bave s’écoulaient le long de ses babines. Il se jeta sur elle.


Et à plusieurs années-lumière de là

Le cynos au garde à vous regardait le capitaine arriver sur le pont. Malgré l'alarme celui-ci semblait très détendu, il prit le temps de s'asseoir sur le fauteuil de commandement et de réajuster le col de sa veste militaire. Lui aussi en avait une, un costume entièrement adapté à sa physionomie même mais la seul qu'il lui apportait était des démangeaisons et un sentiment d'étouffement. C'était l'une des conditions pour les équipages mixtes, être habillé des tenues militaires formelles. Bien sûr cette règle visait particulièrement les cynos qui avaient la désagréable habitude de passer leurs temps à poil, enfin nus. Certains aux machines arrivaient à passer outre mais son rang de second toujours présent le pont l'obligé à le porter en permanence. Le capitaine regardait les vaisseaux en face d'eux et le fait qu'ils soient totalement inconnus ne l'inquiétait en rien.
"- Facenoir, arrêtez moi cette alarme je vous prie, dit-il d'un ton détaché.
- Oui capitaine, il se retourna et aboya sur un autre cynos qui désactiva immédiatement l'alarme.
- Bien, on s'entend déjà mieux. Alors Facenoir pourquoi faire tant de raffut?
- Capitaine, notre dernier bond PRL nous a fait atterrir en plein milieu d'une flotte ennemis. Celle-ci ne semblait..
- Nous ont-ils attaqué?
- Eh bien, non. Mais leurs vaisseaux nous ont en joue et..
- Alors ils se ne sont pas encore nos ennemis. Je veux leur parler.. oh et le cas échant préparez notre accès au coulisse.
- Bien capitaine, il se retourna vers le reste des personnes sur le pont. Bien je veux tout le monde à son poste, faite chauffer les moteur PRL je les veux prêt dans 5 chronos, radio émettez sur toutes les fréquences, on va leur passer un message...
- J'espère que l'autre expédition n'a pas les même problèmes...

Spoiler:
 


David éternua
"- J'ai la désagréable sensation que quelqu'un vient de dire quelque chose en complet désaccord avec notre situation présente."
Tout s'était passé si vite, quand il est rentré l'officier cynos au communication est devenu fou et s'est jeté sur Sarah. Le capitaine a très vite réagi en s'interposant. Après un véritable combat de chien où coups, morsures et griffures s'enchainèrent, le capitaine repoussa la bête dans le couloir et verrouilla la porte. Il était étendu contre la porte près d'une flaque de sang, sa respiration était lente et synchronisée avec les variations de luminosités de ses marques. Le médic s'approcha de lui et tenta de juguler l’hémorragie. Il murmurait quelques chose d’imperceptible et de guttural comme souvent quand les cynos parlaient un langage humain, le second s'approcha.
"- Il faut partir, vous ne le sentez pas? Pas encore. Ça nous ronge à l'intérieur."
Le second se leva immédiatement et se tourna vers l'officier chargé des systèmes de détection.
- Les relevés des détecteurs, qu'ont donné les relevés des détecteurs?
L'officier regarda son holoscreen affichant les données relevées en temps réel par les six grandes antennes du vaisseau, onde radio, micro-onde, infra-rouge, visible et même gravitationnelle.
- Il y a beaucoup d'interférences dûes à de grosses émissions électromagnétiques autour de nous mais les autr...
- Ne cherchez plus voilà la cause de leurs folies. C'est leur sixième sens, ça les rend plus sensible à ça que nous. Il faut partir d'ici le plus vite possible, engagez un bond PRL à nos précédentes coordonnés.
- Oui commandant. Chargement du moteur PRL à 50%... 60%... 70%... 80%... 90%... 100%... Attention enclenchement du bond PRL.
Les volets de protections se fermèrent sur les verrières du pont puis les lumières et tous les moniteurs s'éteignirent avant avant que les lumières de secours vertes ne s'allument.
"- Qu'est-ce qu'il s'est passé.
L'officier propulsion lui répondit paniqué
- Impulsion électromagnétique commandant, tout le vaisseau a été touché.
- Ça veut nous retenir ici. Redémarrez tous les systèmes et rechargez le moteur PRL.
Les moniteurs se rallumèrent un par un, quand celui des détecteurs se ralluma une alarme résonna sur le pont. L'officier détection se retourna.
- Flotte étrangère sur nous, ils nous ont verrouillé... Ils ont tiré!
- Lâchez les drones, utilisez les pour capter les missiles, moteur sortez nous de ce guêpier"
Les deux drones sphériques se détachèrent du vaisseau, ce dernier ressemblait à une grosse crevette sans queue aux pattes remplacées par des ellipsoïdes. Les tirs des armes conventionnelles avaient du mal à viser cette petite frégate plutôt rapide mais très vite une queue de missile la suivait se rapprochant inexorablement.
"- Moteur FTL chargé.
- Envoyez les drones sur les missiles et enclenchez le saut!"
Une gigantesque explosion perturba les détecteurs chelovek lorsque les missiles détonnèrent.

Spoiler:
 


Le concile s'était réuni très tôt ce matin, Mahican et Aïalah avaient exceptionnellement représenté les intérêts cynos, les trois nations cynos l'avaient décidé à la hâte pour accélérer la préparation du conflit. Le représentant Sheevat avait même daigné se montrer, témoignant de la gravité de la situation, pour simplement rappeler que qu'importe l'issue des combats, la Dîme se devait d'être acquittée. Depuis que ce vaisseau d'exploration était revenu avec ses nouvelles sur une nation extraterrestre, Cynosia était en état de guerre. Le vaisseau évita de remonter vers la Hiérarchie pour les protéger d'une guerre mais le système précédent où des fouilles avaient été faites avait été colonisé entre temps par cette même nation. Ce système n'ayant que deux voies d'accès ( connu des cynos ) et la positon de Cynosia ayant été depuis longtemps trahi pas ses émissions électromagnétique, les cheloveks firent très rapidement le lien. Des système de défense été en construction à peu près partout sur Cynosia tandis que les chercheurs/archéologues d'Altea tentaient de réactiver le bouclier planétaire qu'elle avait réussi à créer par le passé. La flotte gatacan n'étaient encore qu'un simple squelette, tout au plus quelques vaisseaux de moyens tonnages atteignant tout de même quelques kilomètres de longueur sortis du bidonville spatial dans lequel ils étaient agglomérés. Ils avaient été rapidement remis en état mais l'équipage peinait à les maintenir en marche. Quant à la flotte cynos, celle-ci appliquait les même techniques de chasse que les cynos: attirer la proie, l'entourer et surgir pour lui assener le coup fatal. Les cynos avait assemblé une structure en forme d'octaèdre avec quatre baies/hangars pour vaisseaux, celle-ci n'était qu'une structure avec une "peau" et quelques systèmes à l'intérieur comme des générateurs et des émetteurs thermiques pour simuler un intérieur. Déplacée dans le champ d'astéroïdes voisins d'énormes réservoirs de carburant y avaient été accroché. Les vaisseaux cynos se cachèrent en se posant sur des astéroïdes rapprochés près de la fausse station et en déployant d'immenses bâches de camouflage sur les vaisseaux, beaucoup d'astéroïdes ont aussi été déplacé sans y mettre de vaisseau pour tromper l'ennemis. Dès l'arrivée de la flotte étrangère, les gatacans et une petite partie des cynos lanceraient des raids via des sauts PRL depuis cette fausse-station avant de se replier en vitesse dès que la flotte ennemi riposterait. Quand celle-ci en suivant les vaisseaux viendrait détruire la station, les vaisseaux gatacans effectueraient un saut pour se placer à l'entrée du champs d'astéroïde juste derrière la flotte ennemi, au même moment les réservoirs de carburant de la station seraient lâchés en direction de celle-ci pour miner la zone devant la flotte ennemi, les vaisseaux cynos sortiraient de leurs cachette pour effectuer un tir croisé avec les gatacans et les mines. Enfin le Kraken, le vaisseau principal de la flotte cynos ressemblant à une pieuvre ouvrirait à intervalle régulier des portails d'hyperespace dans la flotte ennemi pour tenter d'en agripper avec ses tentacules métallique pour les détruire ou les ramener dans l'hyperespace.

Spoiler:
 


***


Je voulais mettre d'autres trucs mais je m'en souviens plus donc -_-'

- Contact avec le Concordat et un CC investi avec le Concordat
- Ouverture de route commercial avec le Concordat, le Reich Avortum, la Hiérarchie, la République de Fiurenza et l'Impérium auroran
- Que les dés soient avec nous dans cette bataille

_________________

Professeur Toddles à votre service
Attention cynos méchant!


Dernière édition par Hotep le Mer 22 Mai - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 02/06/2011

Votre Fiche Nation
Nation: Le Vide.
Dirigeant:
Couleur sur la carte: Plusieurs.

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Mer 22 Mai - 9:11

Compte-rendu de bataille
Système E-14
"Cynosia"
Concile des Cinq VS Impérium Chelovek


Sitôt la grande flotte d'invasion merco-chelovek sortie d'hyperespace, celle-ci engagea le combat contre les défenses cynosiennes. Les lignes de croiseurs Surcouf ouvrirent le feu sur les stations commerciales ou militaires situées en orbite, les vaporisant à distance.

Les quelques forces de Cynos parties à l'assaut des navires impériaux furent bien vite défaits, et se replièrent sur leur "base". Tandis que la flotte mercenaire des Chiens du Vide se rapprochait de l’orbite pour entamer le débarquement planétaire. La bataille semblait jouée d’avance.

Mais tandis que la flotte impériale et la flotte mercenaire se séparait, les Conciliens jouèrent leur va-tout. La fausse base d’où partaient les troupes cynosiennes n’était en réalité qu’un leurre, et tandis que l’immense explosion décimait les chasseurs impériaux, le gros de la flotte du Concile se révéla.

La flotte Chelovek, surprise et sans soutien de chasseur, fut décimée en l’espace de quatre-vingt-dix minutes. Elle fit plusieurs appels aux mercenaires du Chien du Vide, mais ceux-ci coupèrent toute communication. Ils chassaient un plus gros poisson. Les impériaux tentèrent des sauts pour retourner annoncer leur défaite, mais seule une frégate Cherno gravement endommagée parvint à retourner sur la colonie Chelovek.

Les forces des Chiens du Vide commencèrent immédiatement à se déployer à la surface, envoyant vague après vague d’aéronefs de débarquement et de missiles de bombardement. Plusieurs villes furent purgées par le feu nucléaire. Les mercenaires ne s’embarrassaient d’aucune éthique, et là où leurs forces armées subissaient trop de pertes à cause des embuscades à répétition des hommes-loups, ils se contentaient de raser la zone sous l’artillerie lourde.

Site de débarquement secondaire:
 
Pourtant, il sembla aux défenseurs Cynosiens que les Mercenaires suivaient un plan d’attaque défiant parfois la logique. Comme si le massacre des Cynosiens, et le dépeçage de leurs fourrures (parfois à même le champ de bataille, et parfois sur des blessés ou des civils capturés) n’était pas leur objectif premier.

Malgré cela, l’engagement spatial était perdu. L’effet de surprise passé, la flotte Concilienne ne put résister à l’armada des Chiens, et elle finit détruite par des échanges d’artillerie ou des groupes d’abordage. Même le majestueux Kraken fut coupé en deux par une salve d’artillerie à sa sortie d’hyperespace, après avoir détruit plusieurs dizaines de vaisseaux. Le monstre spatial s’écrasa sur la planète, et les deux morceaux de son épave devinrent les sites d’âpres combats entre les troupes du Concile et celles des Mercenaires.

Combats dans les premiers jours de l'invasion:
 
La bataille pour Cynosia était clairement perdue. Aux quatre coins du système, de petites patrouilles mercenaires se lançaient à l’assaut des colonies cynosiennes sur chaque planète. Et sur la planète elle-même, malgré une résistance acharnée et les lourdes pertes de mercenaires, il était évident qu’à terme la bataille ne pouvait être gagnée.

Finalement, au bout de quelques mois, les forces d’occupation des Chiens du Vide, bien installées, pillèrent allègrement les ressources de Cynosia pour réparer et reconstruire certains vaisseaux de leur flotte. Ils étaient bien décidés à garder le contrôle de leur butin, et repousser tout assaut. Certaines poches de résistance Cynos existaient encore, mais elles ne représentaient guère plus de 5% du territoire planétaire. Et les Mercenaires avaient autre chose en tête…

Groupe de chasse, à la recherche de "fourrures-sur-pattes:
 

Malmenées, les derniers vestiges de l’armée de défense cynosienne ne purent lancer d’offensive pour taquiner les Chiens du Vide, pas plus que leurs missions d’infiltration ne leur apportèrent de renseignements précis. Mais une chose était sûre : Les mercenaires cherchaient quelque chose sur la planète.

Et pas seulement des fourrures, pour lesquels un véritable génocide à l’échelle planétaire était en cours. Pas particulièrement bien organisé, tous les Cynos capturés étaient simplement soit abattus s’il opposait trop de résistance, puis dépecé… Soit dépecé vivant, pour garder une meilleure qualité de fourrure. Pour les plus beaux spécimens, on leur brisait les membres avant de se lancer dans l’atroce opération.

Si le Concile et ses alliés ne parvenaient pas à rapidement organiser une contre-offensive, il n’y aurait peut-être plus de Cynos à sauver à la libération…



Résultats :

Victoire de l' IMPERIUM CHELOVEK !

- Destruction de la Première Flotte Concilienne. Perte du système E-14 au profit de l'Imperium (qui peut l'utiliser dès le tour 3).

- Destruction de la Première Flotte Expéditionnaire Chelovek.

- La Flotte des Chiens du Vide a subit de lourds dégâts durant la bataille, mais a pût être réparée durant le tour 2. Elle sera pleinement opérationnelle dès le tour 3.

PS : Ça s'est vraiment joué à pas grand-chose. Une seule flotte Cynosienne en plus, et l'invasion était repoussée.
Bien joué aux deux participants :)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filotas
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1151
Age : 26
Localisation : Nice
Date d'inscription : 25/05/2008

Votre Fiche Nation
Nation: Reich Avortium
Dirigeant: Kaïser Falco Nova
Couleur sur la carte: Bleu prussien

MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   Mer 22 Mai - 10:03

Petite précision

Une occupation fonctionne comme une colonisation, mis à part le fait qu'il faut combattre pour gagner le territoire, il faut tous de même un tour pour que l'occupation soit effective et que le gagnant bénéficie des ressources du système.

Bonne journée

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cosmos Domination II - Chapitre II   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cosmos Domination II - Chapitre II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nedghast :: Jouer :: Les sagas :: Cosmos Domination II-
Sauter vers: